Cinéma : From Dusk Till Dawn  (1996)

From_Dusk_Till_DawnFiche technique :

Langue : Anglais (VO)
Année : 1996
Durée
: 108 min.
Pays
: États-Unis

Directeur : Robert Rodriguez
Producteurs : Gianni Nunnari, Meir Teper,
Scénario : Robert Kurtzman (histoire), Quentin Tarantino (scénario)
Cinématographie
: Guillermo Navarro
Musique originale
: Graeme Revell

Distribution: Harvey Keitel (Jacob Fuller), George Clooney (Seth Gecko), Quentin Tarantino (Richie Gecko), Juliette Lewis (Kate Fuller), Ernest Liu (Scott Fuller), Salma Hayek (Santanico Pandemonium), Cheech Marin (Border Guard / Chet Pussy / Carlos), Danny Trejo (Razor Charlie), Tom Savini (Sex Machine), Fred Williamson (Frost)

Synopsis : (attention spoilers)

Deux frères, Seth et Richie Gecko, sont recherchés par la police et le FBI. Avec l’aide de Richie, Seth s’est échappé de prison et ils cherchent maintenant à traverser la frontière vers le Mexique. Depuis l’évasion de Seth, leur route est parsemée de meurtres sanglants, surtout par la faute de Richie qui est complètement psychotique. Ils finissent par se réfugier dans un motel.

Dans ce même motel, une famille vient de prendre une chambre. Un homme du nom de Jacob Fuller, ancien pasteur, et ses deux enfants, Scott et Kate, sont en voyage dans leur véhicule récréatif (RV). Ils décident de passer une nuit dans un motel pour se reposer de la route. Malheureusement, ils sont kidnappés par les Gecko qui ont besoin de se cacher dans leur véhicule pour passer la frontière mexicaine. Seth promet de ne leur faire aucun mal, s’ils les conduisent, lui et son frère, jusqu’à un bar de l’autre côté de la frontière.

Ils réussissent à passer la frontière et se dirigent vers le Titty Twister, un bar mexicain pour bikers et truckers, au milieu de nulle part, et ouvert du soir au matin. Ils ont quelques problèmes pour entrer mais finissent par s’asseoir dans le bar miteux avec nombres de danseuses. L’attraction principale est une sublime danseuse qui fait un numéro – apparemment complètement improvisé par l’actrice – de danse avec un serpent. Alors qu’elle fait son numéro, une bataille se déclare à cause des deux frères. Richie est blessé et saigne abondamment. Ce qui a pour effet de provoquer les employés de l’établissement qui sont en fait tous des vampires. Une orgie de sang s’ensuit – littéralement. Seth, Jacob, Scott, Kate et quelques autres clients réussissent à survivre, tuer les vampires présents et à empêcher les autres vampires à entrer dans le bar. Mais pour combien de temps ? Le film se poursuit dans cette lutte des personnages principaux contre les vampires… jusqu’au petit matin. Peu vont survivre au Titty Twister.

Commentaires personnels: (attention spoilers)From_Dusk_Till_Dawn2

Genre: Horreur / Comédie

Difficile de décrire ce film. Entre comédie et film d’horreur. Rodriguez et Tarantino arrivent avec leur film From Dusk Till Dawn, alors que la tendance pour les films de vampires est au romantisme. Les vampires sont beaux, mystérieux, cruels mais sophistiqués…Personnellement, même si j’ai aimé “Interview with the vampire”, “Bram Stoker’s Dracula” et autres, je fus heureuse de l’arrivée de ces vampires hideux, monstrueux et sanglants. Ce fut « rafraîchissant » !!!

Entendons-nous… il y a toujours eu de « beaux » vampires, séduisants, mystérieux, romantiques, mais au final, ils étaient des monstres qu’on devait tuer. Même à reculons. Puis, il y eut la vague de films où le vampire était distingué, intelligent, charmeur, magnifique, et qu’on ne veut pas nécessairement tuer… Ce qui est très intéressant également, cela va sans dire. Mais tout de même. Avec leur film, Rodriguez et Tarantino sont retournés à l’origine de genre… un vampire est un monstre qu’on doit tuer, sinon, il nous tuera. Point à la ligne. Ces vampires sont majoritairement très beaux – sauf pour quelques personnages – mais lorsqu’ils se transforment en vampires, ils deviennent d’hideuses bêtes assoiffées de sang. Et c,est très bien ainsi !

Maintenant ceci dit, il faut avouer que la combinaison de Tarantino et Rodriguez offre un film sublime mais particulier. On adore ou on déteste. Comme j’adore les deux réalisateurs, et que j’adore les films de vampires – depuis mon premier visionnement de Dracula – et qu’en plus, on a dans le film, Harvey Keitel, Juliette Lewis, George Clooney, Quentin Tarantino, Salma Hayek (ainsi que plusieurs acteurs familiers des films de Rodriguez) je ne pouvais qu’adorer.

Mais il faut connaître les deux réalisateurs. Les deux font grande utilisation de sang et de violence, mais aussi d’humour noir. Et on retrouve dans le film, de nombreuses références à de précédents films des deux réalisateurs. On retrouve aussi dans le film de nombreux clichés – volontaires – de films d’horreur et d’action. Plusieurs références et clins d’œil sont faits à d’autres films. Il s’agit de les reconnaître !

Le film a de toute évidence deux actes. Le premier acte nous présente d’abord l’histoire de Seth et Richie – on retrouve ici, un peu de Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Desperado, El Mariachi… Seth est le bandit dur mais « correct » et Richi est son frère psychopathe. Ils veulent passer la frontière et feront tout pour y arriver. Ils kidnappent donc cette petite famille ordinaire. La première partie se termine alors qu’ils sont dans un bar miteux au Mexique. La deuxième partie commence avec la danse exotique de Salma Hayek qui se transforme en vampire. Suit alors de sanglantes batailles entre les humains et les vampires. Et c’est tout. Presque aucun des personnages principaux ne vont survivre. Et c,est aussi un point fort du film. Pas de fin heureuse où seuls les personnages secondaires sont morts.

Les acteurs sont tous excellents, incluant les personnages secondaires. Certains sont caricaturés à l’extrême, mais c’est voulu. Et les humains – qui doivent survivre – ne sont pas nécessairement « bons » ou sans reproche, mais les vampires sont tous des monstres. On voit aussi la transformation du caractère des personnages principaux, spécialement Jacob, Seth et Kate.

L’humour est omniprésent dans le film. Les remarques ironiques, subtiles et d’humour noir sont multiples. Certains ont trouvé qu’il y en avait trop… j’ai adoré. Particulièrement, les citations proposées plus bas. Alors que le personnage de Seth dit tout bas ce que je dis chaque fois qu’un personnage de film d’horreur essaie de donner une explication rationnelle à quelque chose de complètement irrationnel… Sublime !

 

Citations:

Kate: Are you okay?
Seth: Peachy, Kate. The world's my oyster, except for the fact that I just rammed a wooden stake in my brother's heart because he turned into a vampire, even though I don't believe in vampires. Aside from that unfortunate business, everything's hunky-dory.

Carlos:  So, what, were they psychos, or...
Seth
:  Did they look like psychos? Is that what they looked like? They were vampires. Psychos do not explode when sunlight hits them, I don't give a fuck how crazy they are!

Sources :