07 décembre 2007

Ma vie télévisuelle: Les premiers amours, partie 1

Nous avons tous été en amour, non? Et souvent plus d’une fois dans notre vie. Je me souviens de mes premiers amours. Il y avait ce petit garçon à la garderie. Je n’étais pas consciemment « en amour » avec lui, mais je le trouvais si gentil et beau. Et quand la nouvelle petite fille l’avait invitée chez elle pour sa fête, je n’avais pas aimé ça. Non. Pas du tout.

Et puis, il y avait eu le petit garçon albinos en première année du primaire. Je ne me souviens pas de son nom, mais il avait les cheveux, les cils et les sourcils blancs et m’avait donné une bague en plastique. Et que je le trouvais merveilleux. Beaucoup plus que Jocelyn – dont je me souviens du nom – et qui m’avais donné des roses et une bague en or (oui, une vrai… elle appartenait à sa petite sœur apparemment et l’échange était honnête selon ce que sa mère a dit à ma mère).

Ensuite, il y a bien quelques images qui me viennent à l’esprit… le frère de Carla, Jackie en 6e année, et petit à petit Joey, le voisin; mais mes amours de l’enfance furent principalement Thierry et Albator.

Commençons par Thierry.Thierry

Qui est Thierry ? Et bien, un personnage du dessin animé japonais « Candy ». Candy est une partie très importante de ma vie télévisuelle. J’ai écouté cette émission à tous les samedis quand j’étais enfant. C’était un rendez-vous très, très important. J’ai ri et j’ai pleuré en regardant Candy et manquer un épisode était un drame incroyable.

Tous les samedis, je me levais – et soulignons que je n’ai jamais, même enfant, été quelqu’un de matinal – pour écouter Candy. Candy était une petite fille espiègle aux boucles blondes. Elle fut élevée dans un orphelinat avec sa meilleure amie, Annie, trouvée en même temps qu’elle. L’émission nous raconte sa vie, d’abord à l’orphelinat, puis alors qu’elle est adoptée dans une famille qui est loin de l’aimer. On la suit ensuite dans une école privée de Londres puis alors qu’elle devient infirmière à Chicago… Disons qu’elle avait le tour de se mettre dans le pétrin – à tous les épisodes – et que le malheur avait tendance à se coller à elle… Je me dois ici de souligner quelques paroles de la première chanson – en français - qui jouait à la fin (il y a eu en effet deux chansons de la fin) qui selon moi donne une bonne idée du genre d’émission qu’on nous présentait : « Oublie tous tes petits chagrins, Ils reviendront dès demain ».   

Candy1J’ai chanté les chansons de Candy, j’ai écouté tous les épisodes et j’ai détesté Eliza et Daniel. Je n’aimais pas vraiment Anthony et ne fut pas triste lorsqu’il mourut. J’ai trouvé injuste qu’Annie fût adopté par une si bonne famille alors que Candy était dans une famille si horrible. J’ai voulu un raton laveur comme animal domestique. J’ai parfois trouvé Candy insupportable et bien naïve. J’ai voulu partir pour Londres pour aller dans une école privée et j’ai considéré pendant quelque instant devenir infirmière. J’ai trouvé incroyable la fin et je ne comprenais pas comment Albert, l’ami barbu put être le Grand oncle Albert et le petit prince des collines. Et surtout, je ne comprenais pas pourquoi Candy rêvait encore et toujours de ce maudit prince des collines alors que Thierry était là… et pourquoi elle avait sacrifié sa relation avec lui parce qu’une autre avait « besoin de lui »… Je la trouvais un peu trop « bonne » à mon goût.

J’ai été complètement en amour avec Thierry, dès le premier instant qu’il apparut à l’écran. Ses cheveux bruns longs, son attitude rebelle, son air bohème, ses remarques ironiques envers Candy. Même le fait qu’il fumait en cachette – alors que je détestais déjà la cigarette – m’a conquise. J’aimais Thierry avec passion. J’avais trouvé ennuyant Anthony et « le petit prince des colline » m’énervait au plus haut point. Thierry était parfait.

J’avoue que Thierry a peuplé nombres de mes rêves. Et ce, pendant de nombreuses années.

Titre original : Candy Candy (キャンディ・キャンディ)Candy2
Titre en français : Candy

Créé par : Yumiko Igarashi et Kyoko Mizuki

Dessinateur : Mitsui Shindo
Genre: Dessins animés, drame
Langue originale: Japonais
Couleur: Couleur
Pays d'origine: Japon
Durée: 25 minutes
Nombre d’épisodes : 115 épisodes
Années de diffusion : 1976-1979

D’après un manga diffusé en 9 épisodes. Quelques films furent produits ensuite. Une suite est demandée par les fans de la série depuis des années. Elle serait peut-être réalisée prochainement.

Personnages - acteurs français :

Candy Neige André : Amélie Morin
Terry Granchester: Thierry Bourdon
Annie Brighton : Nicole Fontaine (Que)
Anthony Brown André : Marc Bellier (Que)
William Albert André : Régis Dubost (Que)

Mais les acteurs offrant leur voix aux personnages ont beaucoup changé au cours des années et selon le pays…

Pour en savoir plus sur l’émission, consulter ces liens :

Chanson en français – Générique du début :

Au pays de Candy
Comme dans tous les pays
On s'amuse, on pleure, on rit,
Il y a des méchants et des gentils
Et pour sortir des moments difficiles
Avoir des amis, c'est très utile,
Un peu d'astuce, d'espièglerie,
C'est la vie de Candy

Mais elle rêve et elle imagine,
Tous les soirs en s'endormant,
Que le petit Prince des Collines,
Vient lui parler doucement,

Pour chasser sa tristesse,
Elle cherche la tendresse,
Câline et taquine, toujours jolie,
C'est Candy, Candy

Chanson en français – Générique de la fin (premier) :

La nuit descend, Candy s'endort
En rêve elle va sur la colline
Avec son prince au cheveux d'or
Elle rentrera a l'aurore

On est moins triste dans la vie
On est moins solitaire
Quand dans son coeur on a trouvé
Un secret pour rêver
 

Oublie tous tes petits chagrins
Ils reviendront dès demain
Les rêves sont courts, la nuit tombe
Et dans l'ombre
Quelqu'un t'appelle ...
 

Candy .... Candy ... Candy ... Can-andy ... 

 

Posté par Laila_Seshat à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :