vent1Non mais... faut-il qu'il vente toujours autant au mois de mars ?J'aime le vent. J'ai toujours aimé le vent. Mais évidemment, je ne suis pas naïve... le vent peut faire de graves et horribles dommages. Et de petits dommages... sur ma terrasse... mais cette année, j'ai prévu le coup... rien encore dans mes bacs à fleurs. Aucune tige ne peut plier et mourir. Mais le laurier et l'oranger plient dangereusement et je ne sais que faire. Les cactus tiennent le coup, enfin s'ils peuvent survivre aux chaises qui leur tombent dessus... Je m'ennuie des fleurs de cerisiers et des mimosas photographiés, il y a quelques semaines...

Le vent s'infiltre dans les cadres de portes et fenêtres... il fait froid dans l'appartement... Des bruits effrayants se font entendre sur la terrasse au-dessus de mon appartement. Il y a eu une grosse tempête il y a quelques jours... une certaine Emma, mais qui n'a pas touché l'Espagne... peut-être des "restants"... mais séquelles ou non, en mars, il vente toujours beaucoup à Barcelone.

Quand j'étais petite, le vent me réconfortait. Surtout la nuit. J'étais une enfant craintive et peureuse... de la nuit. Le moindre craquement, la moindre ombre - que je voyais trop souvent - me faisaient peur. Et donc, quand le vent soufflait fort, provoquant d'innombrables bruits, cela me tranquilisait. Ce bruit étrange ? Sûrement le vent.

Et j'ai toujours aimé voir le vent... les branches ondulées, les feuilles, les fleurs, les papiers se promener sur les sols.

Mais... encore une fois, je le répète... trop fort, trop bruyant... chuuuttt...