Petite digression sur le thème. En continuant mes lectures sur le balai dans le but de rédiger mon texte sur les relations entre le balai et la sorcellerie, j’ai souvent trouvé des articles traitant du « balai de sorcière » mais faisant références à un tout autre sujet.

Il m’a semblé intéressant de lire un peu plus sur le sujet et d’écrire quelques lignes. Après tout… j’aime bienRouilleBalai exploré tous les aspects d’un sujet…

Le « balai de sorcière » fait aussi référence à une maladie ou plus précisément à un champignon qui « attaque » principalement arbres et arbustes, en particulier les conifères.

Nom latin : Melampsorella caryophyllacearum
Nom complet français : Rouille - Balai de sorcière
Nom anglais : Yellow witches’ broom

En fait, la maladie du balai de sorcière fait référence à différentes maladies qui s’attaquent à différents arbres, arbustes et plantes. Ces maladies sont toujours provoquées par des champignons. On retrouve ces champignons dans plusieurs régions du monde, dont l’Amérique du Sud, l’Afrique, et l’Amérique du Nord. Ils attaquent surtout le sapin, l’épinette, le pin, le mélèze, etc.

Le cycle de vie du champignon est en général de deux ans. Au début de l’infection, les spores du champignon attaquent les bourgeons. On remarque alors un léger renflement sur les pousses. L’année suivante les poussent atteintes se développent en ramifications qui ressemblent à un balai « de sorcière ». Le risque d’infection est très grand et souvent le champignon se propage aux autres arbres. Et même si les aiguilles infectées tombent à l’automne, la maladie reste dans l’arbre infectée. Le champignon se transmet d’arbre en arbre, parfois par l’entremise des oiseaux.

RouilleBalai2On appelle cette maladie « rouille – balai de sorcière » à cause, d’une part la formation de branches touffues, d’autre part à cause de la couleur vert jaunâtre des aiguilles qui devint peu à peu de couleur jaune orangé. La maladie peut être mortelle pour l’arbre. Le champignon cause une sorte de tumeur sur les branches, ainsi que la brûlure des feuilles et bourgeons.

On parle souvent de cette maladie comme d’une excroissance, d’une greffe d’un nouvel arbre sur l’arbre affecté. Cette excroissance tue alors littéralement l’arbre affecté en suçant la sève. On considère alors que cette excroissance est une plante parasite qu’on appelle le « gui nain ». C’est ce « gui nain » qui est en fait le champignon, qui empêche la croissance de l’arbre.

Il existe différentes formes de la maladie, selon le type d’arbres affectés. Mais en général, on peut reconnaître la maladie à l’apparition excessive de rameaux denses sur une branche, ayant un aspect de balai.

Différents traitements existent. Pour en savoir plus, sur la maladie et sur les traitements, consulter les sources proposées plus bas.

Finalement… j’ai aussi trouvé quelques mentions de recettes de trempettes incluant ce qu’on appelle « balais de sorcières ». Ces balais sont des légumes coupés que l’on embroche sur une brochette envois au bout de laquelle on attache du papier brun découpé pour former une brosse… ;-) Ces balais et sa trempette sont servis principalement en période d’Halloween…

Ceci dit… il est temps que je commence à rédiger ce dernier texte sur les balais et les sorcières… il faudra voir si toute cette recherche et ces lectures m’aideront dans ce fameux ménage…

Sources :

http://www.cfl.scf.rncan.gc.ca/IMFEC-IDECF/maladies/dommages/typ_balaisorciere.html
http://www.gov.ns.ca/natr/protection/ipm/Sheets/IpmYell.htm
http://www.agrireseau.qc.ca/horticulture-arbresdenoel/documents/balai.pdf

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_du_balai_de_sorci%C3%A8re

Tous les articles sur le balai: