15 mai 2009

It's Friday, I'm in love

Il y a 17 ans, nous étions dans un bar. Un 15 mai. PisTout et moi. Nous n'étions que des amis à ce moment. Ce qui était plus ou moins vrai. Car environ trois mois auparavant, nous étions un peu plus que des amis.

Cela avait commencé dans le même bar en fait. Les Foufounes électriques. Je me remettais d'une pénible rupture. Ma bonne2009_03a_Languedoc1 amie m'avait laissé seule parmi ses amis que je connaissais à peine. Elle avait un nouveau copain et elle m'avait un peu oublié. Elle qui avait insisté pour que je sorte et me change les idées... elle avait disparu ! Je connaissais bien un peu ses amis, mais je me sentais abandonnée. Surtout qu'à mes côtés, il y avait le meilleur ami dudit nouveau copain, qui tentait de me "cruiser" en écrivant des poèmes sur une serviette de table ! Désespérée, je me suis tournée de l'autre côté... un garçon... ami de ma copine. Je connaissais son nom et l'avais rencontré une fois auparavant... et je savais qu'il avait prévu d'aller voir un certain film - il en avait discuté avec ma copine car elle disait que ce film ne l'intéressait pas. Donc... je me tourne et lui dit... "comme ça, tu voulais aller voir "Being at home with Claude" ?" Et de s'ensuivre une conversation fort intéressante sur le cinéma et qui en plus me sauvait des poèmes provenant de l'autre côté.

Finalement, nous avons planifié d'aller voir le film dans la semaine. Suivirent quelques rencontres... enfin, vous savez... pour finalement s'ensuivre un début de relation. Qui évidemment, au bout de quelques semaines lui fit un peu peur. Comme tout jeune homme de 20 ans, il hésitait à s'engager. Comme nous nous entendions bien, nous avons décidé de rester uniquement de bons amis. Et de se voir quand même trois-quatre fois par semaine !

Malgré ma supposée compréhension de ses sentiments... je dois avouer que j'étais un peu fâchée. Mais je l'ai bien caché ! Quand même, on a sa fierté ! Sauf pour mon meilleur ami et ma copine, peu de gens savaient que j'étais tout de même blessée par cette "semi-rupture".

Et donc, quand lors d'une autre soirée aux Foufounes, il m'a dit qu'il aimerait poursuivre une relation plus sérieuse... mon meilleur ami - qui était en fait aussi son meilleur ami... hum vous suivez ? - l'a sévèrement sermonné et averti de ne pas me "niaiser" une seconde fois ! Je ne sais si cela a eu une influence... mais 17 ans plus tard, et bien, nous sommes à Barcelone, à se questionner sur le restaurant à choisir pour souligner toutes ces années !!! :-P

17 ans ensemble... 17 ans de rires, de larmes, de joies, de peurs, de projets, de chicanes, de sorties, de voyages, de compromis, de concessions, de grincements de dents, d'enchantements, de plaisirs, de films, de musiques, de fleurs, d'incertitudes, de promesses, de certitudes, de changements, de questionnements, de tranquillité, de rides, de maladies, de douceurs, de caresses, ...

... enfin de vie et de magie... simplement...

Posté par Laila_Seshat à 11:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :