ChatsOld Possum's Book of Practical Cats / T.S. Eliot; with decorations y Nicolas Bentley. -- London, Boston: Faber and Faber; 1987.

Quatrième de couverture

These lovable cat poems were written by T.S. Eliot for his godchildren and friends in the Thirties. They have delighted generations of children since, and inspired Andrew Lloyd Webber's brilliant musical Cats.

L'auteur

Thomas Steams Eliot est né à Saint-Louis (Missouri) aux Etats-Unis. Il commença ses études à la Smith Academy où il étudia plusieurs langues. Il poursuivit d’abord ses études au Merton College puis il étudiera à Harvard de 1906 à 1909 où il obtiendra un B.A et un master. Il étudia principalement en philosophie. Pendant ses années à Harvard, il publiera quelques poèmes dans le Harvard Advocate. Il restera à Paris pendant un an alors qu’il étudie à la Sorbonne. Il retourne ensuite à Harvard pour obtenir son doctorat en philosophie. Il pensait poursuivre ses études mais alors qu’il était en Allemagne en 1914, la première guerre mondiale commença, et il partit pour Londres puis Oxford.

En 1915, un ami lui présente Vivien Haigh-Wood, une danseuse. Il tombe immédiatement amoureux de la jeune fille et le couple se marie la même année, à la grande surprise de la famille du poète. Ce mariage soudain causera à Eliot de nombreuxChats2 problèmes avec sa famille qui a du mal à accepter la jeune danseuse qui semble laisser voir des problèmes physiques et émotionnels. Vivien refuse également de vivre aux Etats-Unis et après un bref retour en Amérique, le couple s’installera à Londres où Eliot aura plusieurs emplois d’enseignement dans différentes institutions. De plus, il écrit divers articles et critiques. En 1916, il enverra sa thèse à Harvard qui l’acceptera, mais il n’obtient pas son diplôme puisqu’il ne se présente pas en personne pour le recevoir. En 1917, il prend un emploi de banquier à Londres. L'emploi stabilise la situation d'Eliot et lui permet de se consacrer à son écriture. Il publie en 1917 son premier livre, Prufrock and Other Observations.

Il continue d'écrire à la fois de la poésie mais également de nombreux essais critiques. Il obtient beaucoup de succès et fit son chemin dans différents groupes d'artistes et intellectuels britanniques, Pound, Yeats, Lewis,...

Son mariage n’est cependant pas un succès et des rumeurs d’infidélités sur sa femme se font entendre presque immédiatement. En 1917, le père du poète décède sans qu'Eliot n'ait pu vraiment se réconcillier. En 1921, Eliot se retire dans un sanatorium en Suisse pour se remettre d'un épuisement total qui l'empêche d'écrire.

Après cet épisode, il reprend l'écriture et publie un poême sur lequel il travaillait depuis des années The Waste Land. Le poême obtient beaucoup de succès mais fut parfois mal interprété. Cependant sa vie personnelle continue d'être difficile, surtout avec son épouse. Il se tournera vers l'Église Anglicane pour trouver du support. En 1925, il quitte finalement son emploi à la banque pour se joindre à la firme d’édition Faber and Gwyer, où il deviendra éventuellement le directeur. Il sera également l’éditeur du journal littéraire Criterion.

Il surprendra beaucoup de gens en se faisant baptiser en 1927, puis en prennant finalement la citoyenneté britannique. Ces écrits et convictions politiques et religieuses font également parler les critiques. Mais il continue d'écrire de la poésie, des essais et des pièces. Il obtient beaucoup de succès. Il est cependant très sévère avec ses écrits et n'hésite pas dire que sa réputation n'est fondée que sur quelques poèmes.

Quelques années plus tard il acceptera un poste d’un an, de 1932 à 1933 à l’Université Harvard. Cet éloignement lui permettra de se séparer de sa femme et lorsqu’il revient en Angleterre, le couple se sépare définitivement. Il refuse cependant le divorce à cause de ses convictions religieuses. Vivien tente à plusieurs reprises la réconciliation sans succès. El 1938, elle devra être internée dans une institution mentale.

En 1939, le journal Criterion doit fermer. La Seconde Guerre Mondiale commence. Elliot sera alors pendant quelques temps garde des alertes aériennes. Il continue cependant à écrire, mais ses écrits sont nettement plus sombres. Ces textes seront à la fois très populaires mais également vivement critiqués. Les opinions religieuses et politiques conservatrices d'Eliot seront également critiqués. Et après la guerre, il sera même accusé par certains d'anti-séminisme.

De 1946 à 1957, il vivra avec un de ses amis, John Davy Hayward, qui rassemblera de nombreuses archives sur Eliot. Il n'écrira presque plus de poésie, se concentrant sur le théâtre et les essais. Vivien décède en 1947. En 1948, il recevra le prix Nobel de littérature. Eliot se mariera une seconde fois en 1957 avec Esmé Valerie Fletcher.

Gravement atteint d’emphysème et de tachycardie, il meurt en 1965.

Bibliographie sommaire

  • Prufrock and Other Observations (1917)
  • Ezra Pound: His Metric and Poetry (1918)
  • Poems (1919)
  • The Sacred Wood: Essays on Poetry and Criticism (1920)
  • The Waste Land (1922)
  • Homage to John Dryden (1924)
  • Shakespeare and the Soicism of Seneca (1927)
  • Dante (1929)
  • Sweeney Agonistes (1932)
  • The Rock (1934)
  • After Strange Gods (1934)
  • Murder in the Cathedral (1935)
  • Old Possum's Book of Practical Cats (1939)
  • The Family Reunion (1939)
  • East Coker (1940)
  • Burnt Norton (1941)
  • The Dry Salvages (1941)
  • Britain at War (1941)
  • The Music of Poetry (1942)
  • Four Quartets (1943)
  • On Poetry (1947)
  • The Cocktail Party (1950)
  • The Confidential Clerk (1954)
  • The Frontiers of Criticism (1956)
  • On Oetry and Poets (1957)
  • The Elder Statesman (1959)

Commentaires personnels ici

Voir aussi: The Old Gumbie Cat de T.S. Eliot

Extraits

"But above and beyond there's still one name left over,
And that is the name that you never will guess;
The name that no human research can discover -
But THE CAT HIMSELF KNOWS, and will never confess. "

(The Naming of Cats)

"The Rum Tum Tugger is a Curious Cat:
If you offer him pheasant he would rather have grouse.
If you put him in a house he would much prefer a flat,
If you put him in a flat then he'd rather have a house.
If you set him on a mouse then he only wants a rat,
If you set him on a rat then he'd rather chase a mouse."

(The Rum Tum Tugger)

Sources