qumranQumran / Eliette Abécassis. -- [Paris] : Ramsay, [c1996]. -- 474 p. ; 20 cm. -- ISBN 2-253-14363-4. --(Livre de poche, 14363)

Commentaires personnels

Ce premier roman d'Eliette Abécassis demanda à l'auteur, en plus de ses connaissances personnelles sur la culture religieuse et juive, plus de 3 annnées de recherche, incluant des voyages en Israël et aux États-Unis. Le résultat est un roman mélangeant aventures, suspence, thriller, histoire, religion et métaphysique.

Qumran met en scène, Ary Cohen, un jeune Hassid qui vit dans un des quartier les plus orthodoxes de Jérusalem. Il n'a plus vraiment de contact avec sa famille, ne partageant pas les mêmes convictions religieuses.

Mais il devra bietôt faire face à son passé, sa famille et sa prétendue destinée. Il sera entraîner malgré lui dans une histoire de meurtres rituels impliquant son père et le vol des manuscrits de la Mer Morte, qui furent découverts en 1947 dans les grottes de Qumran et qui remettent en question l'histoire religieuse mondiale et la foi de nombreux croyants.

L'auteur nous plonge dans l'histoire, dans la religion, dans le passé, mais aussi dans le monde contemporain... dans une Israël et un monde juif encore profondément inconnus et incompris. On sent la connaissance intime de l'auteur avec certains sujets et on sent les recherches qu'elle a effectuées pour compléter son savoir - parfois un tantinet trop... alors que le texte devient par endroit assez difficile à lire. Mais toujours extrêmement fascinant ! On découvre un univers très fermé au monde extérieur. Et on se trouve plongé dans un monde envahi par les manuscrits, les secrets et les révélations religieuses et métaphysiques. L'oeuvre est complété par des extraits des manuscrits de la Mer Morte. Sans oublier l'histoire d'amour impossible - qui ne m'a pas exaspérée pour une fois !

Le style est érudit et scientifique. Parfois un peu difficile à suivre. Et malgré - et surtout à cause - l'érudition du texte, on se perd parfois un peu dans le fil de l'histoire. Beaucoup d'information. J'ai adoré l'ensemble, mais j'ai parfois légèrement décroché de l'histoire, à cause de toute cette information - intéressante, passionnante même, cela va sans dire, mais qui me faisait oublier l'intrigue. On sent parfois que l'auteur a voulu inclure trop de connaissances, trop de faits, trop d'information... comme si elle voulait tout mettre, tout expliquer. Mais le thriller est bien mené - bien qu'il ne tienne de toute évidence pas la place centrale. Et la conclusion satisfaisante, quoique un tantinet trop rapide, comme c'est souvent le cas. Il est important de se rappeler que malgré le côté érudit et informatif de l'oeuvre, cela demeure un roman. Et si on cherche à connaître plus sur les manuscrits de la Mer Morte, il faut aller plus loin.

On se trouve devant un mélange de roman policier, roman historique et roman ésotérique. Le roman d'Abécassis est passionnant et il me tarde de lire les suites pour conclure cette trilogie. Quoique Qumran m'apparaît comme une oeuvre complète.

L'avis de Sheherazade, Majanissa, Mazel et Madame Charlotte.

Lire aussi le premier article: Qumran

Extraits

"Nazareth n'est jamais mentionnée, que ce soit dans l'Ancien Testament, le Talmud ou les écrits de Flavius Josèphe. Et pourtant ce dernier, commandant en chef des juifs lors de la guerre contre les Romains en Galilée, ne manquait jamais de noter tout ce qu'il voyait. Si Nazareth avait été une ville importante de Galilée, comment se peut-il que Flavius Josèphe, qui se battqait dans cette province - qu'il décrit par ailleurs en détail -, n'en fasse pas même mention ? C'est que Nazareth n'est pas le nom d'une ville, mais le nom d'une secte." p.269

Sources à consulter

  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Eliette_Ab%C3%A9cassis
  • http://www.guidelecture.com/critiquet.asp?titre=Qumran
  • http://www.lelibraire.org/article.asp?cat=8&id=78