Dans ma tête, je m'imagine...
des portes qui se révèlent, s’étirent, s’ouvrent…

Portes

De regarder les portes, on les voit fermer
De contempler les portes, on oublie qu'elles s'ouvrent
Les portes fermées rassurent
étrangement les incertitudes
qu'apportent les portes ouvertes

Mais on ne peut obliger
les portes à rester fermées
Elles vivent d'aventures et d'éternité
Elles aiment la vie
et se placent sur notre chemin

Elle rigolent de nous voir hésiter
"Entre, entre", nous disent-elles
"N'aie pas peur d'entrer"
"Tu verras, de l'autre côté,
c'est différent et étranger
mais rempli de livres, d'histoires et de vie...