23 février 2012

N'ajustez pas votre ordinateur

... petit problème d'ordi... bon assez gros... puisqu'il "est mouru" depuis hier. Snif snif... non en fait, je suis en joual vert après mon "Sammy" qui n'a que 3 ans ! Pffff... Mais PisTout n'abandonne pas... il a tout éventré le portable et essaie de sauver la carte vidéo qui bousille tout le reste...

J'espère pouvoir revenir bientôt... "Oh saint Isidore de Séville, priez pour mon ordi !" :P (que je dirais si je priais... là, je dis juste : " bâtard, envoye marche maudit taouin" !

Bebye pour maintenant ! :D

Posté par Laila_Seshat à 03:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


17 février 2012

Bibliographie no1 : Des jardins et des livres

Fictions

  • Le jardin au bout du monde / Gabrielle Roy. -- 1975.  [Quatre récits. Le quatrième porte le titre du recueil. "Un jardin au JardinsLivresbout du monde est né de la vision que je saisis un jour, en passant, d'un jardin pleins de fleurs à la limite des terres défrichées, et de la femme y travaillant, sous le vent, en fichu de tête, qui leva vers moi le visage [...]" Gabrielle Roy]
  • Le jardin des Henderson : roman / Catherine Hermany-Vieille. -- 1991. [Mai 1929. Un romancier et son épouse quittent la Virginie pour Paris. Mais la vie à Paris n'est pas celle à laquelle ils s'attendaient. L'Allemagne menace et malgré leurs problèmes, ils décident de s'enfuir en Tunisie où ils achètent un terrain. Ils y construiront une maison entourée d'un jardin magique. Une nouvelle vie les attend.]
  • Le jardin du docteur Des Oeillets / Denis Monette. -- 2011. [Narcisse Des Oeillets est médecin. Il épouse une jeune fille du nom de Marguerite Fougère. Ils décident de créer un jardin dans lequel ils cultiveront des fleurs au nom de leurs futurs enfants. Ils auront 4 enfants: Rose, Iris, Violette et Jasmin. Mais la vie est loin d'être facile pour cette famille dont le père légèrement déséquilibré est plus horticulteur que médecin.]
  • Lila et les neufs plantes du désir / Margot Berwin. -- 2009 (Traduction de l'anglais). [Une jeune femme de 32 ans, newyorkaise jusqu'au bout des doigts n'imagine pas la vie ailleurs. Pourtant, sa vie sera complètement transformée lorsqu'elle achètera un oiseau du paradis. Les fleurs deviennent sa passion et elle part à l'aventure au coeur de la jungle du Yucatan pour découvrir les 9 plantes du désir.]
  • Le petit jardin des fées / Anne Duguël. -- 2010. [Trois petites filles se retrouvent pendant les vacances d'été à Pastourou, petit village du Tarn, et s'amusent dans un petit jardin clos qu'elles appelent le "Petit jardin des Fées". Le jardin appartient à la grand-mère de deux des petites filles, Vanille, 9 ans et Fleur, 7 ans. Mais cette année, un horrible drame arrive et elles ne viendront plus jouer dans le petit jardin.]
  • Quatre saisons parmi les fleurs / Janine Montupet. -- 2000. [Anicia subit un très grave accident. Elle y survit, mais est complètement défigurée et devient aveugle. Elle va vivre chez son oncle horticulteur et ses cousins sur une grande propriété près de Nice. Alors qu'elle tente de réapprendre à vivre elle se voit confronter aux secrets de sa famille.]
  • Le Roman de la Rose / Guillaume de Lorris et Jean de Meun. -- XIIIe siècle. [Voyage initiatique d'un poète dans le jardin du plaisir. Il y rencontrera la rose, véritable incarnation de la femme aimée.]
  • Rosa Candida / Audur Ava Olafsdottir. -- 2007 (Traduction de l'islandais). [À la suite de l'accident de voiture de sa mère, son fils Arnljótur décide de quitter sa famille. Un lien spécial unissait le garçon à sa mère, son jardin et sa serre où elle cultivait une rose très rare, la Rosa candida, et où Arnljótur a aimé Anna.]
  • La tulipe du mal / Jörg Kastner. -- 2011 (Traduction de l'allemand).[Au XVIIe siècle, les Pays-bas sont fous de la tulipe. Mais un meurtrier sème la terreur dans la population en tuant les citoyens et en laissant dans leur main un pétale d'une variété de tulipe inconnue.]
  • La tulipe noire / Alexandre Dumas. -- 1850. [Avec comme toile de fond la guerre franco-hollandaise, le roman raconte l'histoire de Cornelius van Baerle qui malgré les malheurs et péripéties poursuit son rêve de créer une tulipe noire.]
  • Un jardin en Espagne : retour au Generalife / Katia Canciani. --2006. [La rencontre d'une femme et d'un jardin. Au fil de ses promenades dans ce jardin d'Andalousie, une femme se rémémore sa vie et ce questionne sur ses choix, son destin.]

Documentaires

  • Au Jardin des émotions / Lorraine Bourgeois et François Perreault. -- 2008.  [Les auteurs nous montrent que jardiner ce n'est pas seulement cultiver la terre, mais aussi une expérience unique. La créativité, l'amour, l'amitié et les émotions font partie des jardins.]
  • C'était le printemps : la vie rurale traditionnelle dans la vallée du St-Laurent / Jean Provencher et Johanne Blanchet. -- 1990. [On nous présente la saison du printemps et les activités qui la caractérisaient à l'époque de nos ancêtres.]
  • Jardins oubliés, 1860-1960 / Alexander Reford. -- 1999. [Témoignage des magnifiques jardins du patrimoine québécois.  Plus d'une centaine de jardins est présentée nous révélant que la tradition du jardin au Québec a ses racines aux débuts de la colonisation.]
  • Les plus beaux jardins du monde : deux milles ans de créations / Jean-Paul Pigeat. -- 2003. [Promenade dans les plus beaux jardins du monde. L'auteur nous les présente, nous les raconte... Jardins d'eau, jardins paysager, etc. c'est un tour de jardins historiques, modernes, connus et inconnus.]
  • Printemps au jardin / Steven Bradley. -- 1999. [Idées, trucs et informations pour créer son jardin au printemps.]
  • La sagesse du jardinier / Gilles Clément. -- 2006. [L'auteur nous présente son métier de jardinier comme une voie vers la sagesse, comme un chemin initiatique. À travers ses expériences personnelles et professionnelles, il partage sa vision sprituelle du jardin.]

Posté par Laila_Seshat à 11:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 février 2012

Questions de bibliographies

La semaine dernière, Allie nous demandait des suggestions de livres ayant pour thème le jardin... Et comme il s'adonne que je suis précisément en train de réaliser une bibliographie pour la bibliothèque sur le printemps et les jardins dans les livres... je me suis dit que non seulement je pouvais lui suggérer quelques titres, mais tant qu'à faire que je pouvais peut-être la mettre ici aussi ! Et puis... tant qu'à faire... je pense mettre les autres aussi... tant qu'à faire.

Mais avant de mettre celle sur les jardins... je tiens à préciser certaines choses. Bilio

Nous utilisons plusieurs façons de faire découvrir nos livres à la bibliothèque. Nous avons des clubs de lecture, des heures du conte, des expositions, des conférences, des listes de nouveautés, des tables thématiques, ... et bien sûr des bibliographies/suggestions de lecture.

Nous en faisons plusieurs par année, et la bibliothèque possédant des collections en anglais et en français, nous en faisons donc dans les deux langues. Je participe à celles en français.

Nos bibliographies en français ont cependant des caractéristiques très précises:

  • Elles doivent avoir des oeuvres de fiction et des documentaires.
  • Les livres doivent, bien sûr, se trouver de notre collection.
  • Les livres doivent être dans la collection des adultes ou des adolescents... pas dans la collection jeunesse (ils font leurs propres bibliographies).
  • Et très important... les fictions doivent être, de préférence, des oeuvres originales en français
  • Les seules traductions inclues sont des livres de langues étrangères (autres que l'anglais). Donc si l'original est en italien, suédois, etc., on peut inclure le livre dans la bibliographie. Nous ne mettons donc, autant que possible, pas de traductions d'oeuvres anglaises. Pas de traduction de l'anglais, sauf si on juge le livre un incontournable. Par exemple, je ne pouvais faire ma bibliographie de Noël sans Le Noël d'Hercule Poirot et Christmas Pudding d'Agatha Christie !!!! [Edit. J'explique pourquoi nous ne mettons pas de traductions anglaises : la bibliothèque a une collection avec beaucoup plus de livres en anglais étant un quartier majoritairement anglophone - quoique ça commence à changer - et nous faisons beaucoup plus de bibliographies en anglais. Avec celles en français nous voulons promouvoir la littérature francophone et étrangère, donc à moins d'un incontournable, on évite les traductions en anglais.]
  • Et finalement, nous avons évidemment une limite d'espace : la bibliographique doit tenir sur un dépliant (format Lettre) et donc une limite de titres.

Donc.... je précise que mes bibliographies seront loin d'être complètes (on a dû faire un choix, toujours question d'espace sur notre dépliant et question que le livre doit se trouver dans notre bibliothèque), ne comprend pratiquement pas de traductions de l'anglais... voilà... j'aime autant avertir pour ne pas recevoir une panoplie de : "tu as oublié, celui-ci ou celui-là" ! Mais si j'ai oublié un documentaire intéressant, une fiction française ou étrangère (encore une fois pas anglaise)... alors là... vous pouvez me le dire, je l'ajouterai pour une prochaine fois !!! Et qui sait, si on ne l'a pas à la bibliothèque, je l'achèterai peut-être !!!

Les bibliographies que nous produisons à la bibliothèque ont des vignettes représentant chacun des livres, la cote pour retrouver le livre dans la bibliothèque et un résumé provenant de notre base de données bibliographiques. Ici, je me contenterai de mettre le titre, l'auteur, l'année et un petit, tout petit résumé... ok ? :D

Ah oui... et je me dois d'ajouter que, malheureusement, je n'ai pas lu tous ces livres... un jour peut-être ! (oui, parce que bon... je passe pas mes journées á lire ! ce qui est bien difficile quand on passe ses journées parmi les livres !)... et si je les ai lus, je ne les ai pas nécessairement aimé ! Et oui !!! L'idée est de faire découvrir des livres aux abonnés sur un thème... de les intriguer, les intéresser. Je ne donne mon avis que s'ils me la demandent.

Posté par Laila_Seshat à 03:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 février 2012

L'immensité...

"L'amour aime imparfaitement" [Jean de Sponde]

2012-02-14

Évidemment.

Sinon, ce serait banal. ;)

La beauté et l'amour vivent ensemble dans une imperfection fantasque,extravagante et normale. Une danse bizarre sans convention qui doit nous envelopper, recouvrir, découvrir et dévoiler.

Posté par Laila_Seshat à 03:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

09 février 2012

Le petit jardin des Fées d'Anne Duguël

fesjpg copyLe petit jardin des Fées / Anne Duguël. -- [Verneuil-sur-Seine] : Éditions [Mic_Mac], 2010. -- 20 cm. ;176 p. -- ISBN 978-2917460177

Quatrième de couverture

"Attention! Si vous n'avez pas le coeur bien accroché, n'ouvrez pas ce livre ! L'indicible vous y attend !"

Résumé

Trois petites filles se retrouvent pendant les vacances d'été à Pastourou, petit village du Tarn, et s'amusent dans un petit jardin clos qu'elles appelent le "Petit jardin des Fées". Le jardin appartient à la grand-mère de deux des petites filles, Vanille, 9 ans et Fleur, 7 ans. Mais cette année, un horrible drame arrive et elles ne viendront plus jouer dans le petit jardin.

Plusieurs personnages nous racontent leur version de ce drame selon leur perspective, leur vision des faits. Petit à petit, le passé rejoint le présent et les indices dessinent lentement l'histoire terrible du petit jardin.

L'auteur

Anne Liger-Belair est née en 1945 à Ixelle en Bruxelles. Elle fait des études en Arts-déco en Belgique. Elle sera journaliste principalement au Moyen-Orient. Elle s'installe en France au début des années 70 et collabore à plusieurs magazines tels Hara-Kiri, fesjpg2Pomme d;api, Charlie Hebdo, Pif, etc. Elle animera également a la radio, une émission sur la bande dessinée.

Elle publie son premier album pour enfants en 1987 intitulé Prince charmant poil aux dents.

Elle est surtout connue pour ses ouvrages écrits sous le pseudonymes de Gudule et destinés aux enfants. Elle signe la plupart de ses romans et nouvelles pour adultes de Anne Duguël et Anne Carali. La plupart de ses romans fantastiques sont réunis sous les titres "Le Club des petites filles mortes" et " Les filles mortes se ramassent au scalpel".

Le blog de l'auteur.

Bibliographie partielle

  • Et Rose elle a vécu (1990)
  • Agence Torgnole, frappez fort (1991)
  • Amazonie sur Seine (1991)
  • Le Corridor (1991)
  • Mémé est amoureuse (1992)
  • Asylum (1994)
  • Gargouille (1995)
  • Lavinia (1995)
  • La Baby-Sitter (1995)
  • La Petit Fille aux araignées (1995)
  • Petite chanson dans le pénombre (1996)
  • Ne vous disputez jamais avec un spectre (1997)
  • Au Gringo's bar (1998)
  • Entre chien et louve (1998)
  • Mon âme est une porcherie (1998)
  • Dans la bulle de l'ange (1998)
  • Petit théâtre de brouillard (1999)
  • Un jour, je serai assassinée sous ma douche! (1999)
  • L'amour en chaussettes (1999)
  • J'ai 14 ans et je suis détestable (2000)
  • Barbés Blues (2001)
  • Regardez-moi! (2001)
  • La Mort aux yeux de porcelaine (2001)
  • La Bibliothécaire (2001)
  • Géronima Hopkins attend le Père Noël (2002)
  • Kaïra (2002)
  • Nous ne retrouvons pas les chiens (2004)
  • La Ménopause des fées 1 : Le Crépuscule des dieux (2005)
  • La Ménopause des fées 2 : Le retour (2006)
  • La Ménopause des fées 3 : La Nuit des porcs vivants (2007)
  • La poupée aux yeux vivants (2008)
  • Gare à la poupée Zarbie (2008)
  • Du moment que ce n'est pas sexuel (2008)
  • Le Petit jardin des Fées (2010)

Commentaires personnels

En lisant le titre, on pourrait penser à un conte. Mais déjà la couverture, si on la regarde bien, nous fait songer qu'un ogre y est présent. Mais les ogres ne font-ils pas partie des contes ? Certainement. Et aussi bref soit-il, le quatrième de couverture nous permet déjà d'anticiper les pires cauchemars. 

Trois petites filles passent l'été à s'amuser dans un petit village français. Elles ont choisi comme terrain de jeux, un petit jardin emmuré qui appartient à la grand-mère de deux des fillettes. Un jour, elles décident qu'elles vont attraper les fées qui se cachent sûrement dans le jardin. Pour les attraper, elles doivent les attirer. Elles vont donc passer leur temps à se déguiser, écouter de la musique et surtout à danser. Le conte commence dans l'insouciance des enfants. Il se terminera dans le drame. Mais ça on le sait dès les premières pages, car on nous annonce qu'un drame est arrivé à une des fillettes.

Le texte est composé de la narration de plusieurs personnages. Tour à tour, ces narrateurs vont raconter les événements qui ont mené au drame. Il n'y a donc pas de narration neutre... Ils sont neuf personnages à nous parler, à raconter ce dont ils se souviennent, ce qu'ils pensent, ce qu'ils ont observé. La soeur, l'amie et la grand-mère de la fillette prennent très souvent la parole, mais également de nombreux autres résidents du village. Les voix sont différentes, et cela peut déstabiliser la lecture au début. Mais on s'habitue rapidement aux mots et styles des différents narrateurs.

Le livre est donc une succession de narrateurs qui racontent l'histoire. Mais à leur manière et surtout à leur vitesse. On ne nous dit presque rien au début. Petit à petit, au fil des narrations, on nous en révèle plus. Et on a l'impression de ramasser des indices, découvrir les protagonistes, comprendre le passé, découvrir les victimes, les bourreaux ... pour voir apparaître le dénouement, que l'on finit par deviner bien sûr. Mais redouter. Et espérer qu'on se trompe.

Et à travers les récits si différents de ce même drame, on a l'impression de lire également sur la beauté et l'horreur des petits villages, sur ce qui fait de nous, des héros et des monstres, sur les conséquences de nos actes, sur le poids des paroles, des rumeurs, des secrets et des silences, ... Chaque personnage nous raconte le drame, mais nous aussi raconte la vie. La plume de l'auteur est tout simplement sublime et on se perd avec bonheur dans cette abondance de voix. Et malgré les horreurs de ce petit jardin, malgré les larmes et le sang qui y ont coulé, on ne peut s'empêcher d'y voir aussi les petites fées...

L'avis de : Serge Perraud, Lionel Labosse sur Altersexualite.com, Lucie Chenu,

Extraits

"Comment naît la rumeur ? Nul ne le saurait le dire. Elle semble - dans les petits villages, du moins - sourdre du sol à la manière des sources, et s'infiltrer insidieusement dans les consciences avant de devenir une lame de fond qui submerge tout." p. 47

"Mais pouvais-je savoir, inconsciente que j'étais, que les lieux ont une mémoire ? Qu'ils gardent à jamais le souvenir des faits qui s'y sont déroulés ? Le petit jardin, théâtre d'événements insoutenables, était maudit. L'air qu'on y respirait asphyxiait lentement. Sa terre suintait la mort comme celle d'un cimetière. Et c'était cet "écrin" vénéneux que j'avais offert à mes petites filles." p. 77

Sources à consulter

Posté par Laila_Seshat à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 février 2012

Dans ma tête, je m'imagine...

 

Dans ma tête, je m'imagine...
des escaliers qui se dévalent en boule ...

Escalier

Des marches se profilent par le haut par le bas
droites et spiralées

Des escaliers se cachent dans ma tête et s’amusent dans mes jambes

Ils peuvent parfois sembler sans fin
Et pour découvrir où l’escalier nous mènera
il faut le gravir et il faut le descendre
il faut l’escalader ou il faut le débouler

Une marche apparaît aussitôt une franchie
s’additionnent, se divisent et se multiplient à l’infini

Devant un escalier
il ne faut pas se décourager
il faut tout simplement
le prendre
une
marche
à
la
fois

Posté par Laila_Seshat à 03:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,