26 mai 2013

Le moment captif d'un dimanche : de plumes et d'eau fraîche

DSC_2551"L'oiseau chante, même si la branche sur laquelle il est perché craque, parce qu'il sait qu'il a des ailes." [José Santos Chocano]

Pique, picosse, picosser. Sur la branche d'un arbre, il n'a pas peur de tomber. Il est bien accroché et il le sait. Et sinon, il sait voler.

Pique, picosse, picosser. Je le regarde manger. Et j'ai envie de l'agacer. Un tout petit peu, juste pour m'amuser.

Bris, brise, briser. Changer mes idées prises dans les responsabilités. Avec le vent, tourbillonner. Oublier la morosité. Et fuir ce ciel trop mouillé.

Chat, chatouille, chatouiller. Et donc, j'aimerais bien qu'il veuille avec moi jouer. Mais mon chat ne le laisse pas approcher.

Chat, chatouille, chatouiller. Mon chat sur le ventre se fait gratouiller en regardant l'oiseau qui se sait observer. Je soupire et je ne peux que l'envier. Quand il aura fini de picosser, il pourra s'envoler.

"Un arbre peut loger dix mille oiseaux" [Proverbe birman]

Posté par Laila_Seshat à 04:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 mai 2013

Un simple voeu

Grand-maman"Le bonheur supprime la vieillesse" [Franz Kafka]

Il y a quelques mois, elle se cassait le fémur. Elle arrivait du salon, tout tranquillement avec sa marchette. En voulant s'asseoir à la table de la cuisine, elle glissa sur le coussin de sa chaise et tomba. Le fémur. L'ambulance. Les jours à l'urgence. Les cris de mes tantes pour faire avancer les choses. Finalement, l'opération. Et les mois à l'hôpital. Dans une vieille chambre du plus vieil hôpital de Montréal. Et les plaies de lit, je ne veux même pas y penser. Toute petite dans son lit. Trop petite dans son lit.

Mais la plupart des employés sont gentils. Ils font comme ils peuvent. Nous y allons tous. Pas un jour sans que quelqu'un de la famille ne la veille. Elle est encore faible. Il faut l'aider beaucoup. Et elle dort beaucoup. Mais elle a l'énergie pour se plaindre du bruit. Et elle parle et parle. Et elle cicatrise rapidement. Tellement rapidement qu'on a de la difficulté à y croire. Et bientôt, on lui fait faire quelques pas de marche. Que quelques pas. Mais petit à petit elle marche à nouveau.

Elle quitte enfin l'hôpital pour son plus grand bonheur. On la transfère dans un centre de réadaptation. Les mois passent. Elle prend des forces. Continue les exercices. Elle a hâte de retourner chez elle.

Et puis, la nouvelle. La petite bosse pas très jolie sur son sein gauche est devenu gigantesque et noire. Elle a une tumeur. Violemment maligne. Il faut lui enlever. Et tout de suite. Une autre opération. Elle semble encore si petite quand on lui annonce. Le médecin la rassure. Elle n'aura pas de traitement de chimiothérapie ou radiothérapie. Cela semble inutile étant donné son âge. Une opération. Et la voilà à nouveau faible et toute petite dans son lit. Et les semaines passent. Elle voit le printemps arriver. Elle rêve de retourner chez elle. Elle veut bien sûr retourner dans la maison à Montréal qu'elle partage avec sa fille. Mais surtout, elle veut revoir son lac cet été dans sa maison des Cantons de l'Est. Mais elle a aussi un autre voeu. Et elle voit les jours passer et elle a peur qu'il ne se réalise pas. La date arrive à grand pas. Elle fait tous les efforts. Elle fait ses exercices, mange beaucoup.

Et à peine 4 jours avant la fameuse date, on lui annonce la bonne nouvelle. Elle retourne chez elle. Enfin. Et c'est avec le plus beau sourire du monde qu'elle a célébré ses 99 ans chez elle ! Bonne fête grand-maman ! Ton lac t'attend dans quelques semaines !

Posté par Laila_Seshat à 04:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,