TT1Le testament des Templiers / Glenn Cooper ; traduit de l’anglais (États-Unis) par Danièle Mazingarbe. – [Paris : Le Cherche Midi], 2012. – 422 p. ; 22 cm. – ISBN 978-2-7491-1831-4. – (Coll. Thrillers)

Quatrième de couverture

1129. Lors du Concile de Troyes, Bernard de Clairvaux, directeur de conscience des cisterciens, joue de tout son pouvoir pour faire reconnaître par l’Église l’Ordre des Templiers, avant de militer activement pour la tenue de la deuxième croisade en Terre Sainte.

2010. Ruac dans la région de Sarlat. Par le plus grand des hasards, un étrange manuscrit médiéval est retrouvé, dissimulé dans les murs d’une abbaye cistercienne. C’est la confession d’un moine, le frère Barthomieu, datée de 1307, l’année où, sur ordre de Philippe Le Bel, les Templiers furent arrêtés et emprisonnés. Hugo Pineau, restaurateur de livres anciens, et Luc Simard, archéologue, travaillent activement sur les messages codés contenus dans le texte. Bien vite, leurs recherches les conduisent dans une immense galerie de passages souterrains située sous le village. C’est au cœur de ce labyrinthe, dans une caverne cachée, qu’ils vont tenter de percer les énigmes de Berthomieu et, peut-être, le secret des Templiers. Mais ils ne se doutent pas qu’ils viennent ainsi d'entrer dans un jeu qui va vite s’avérer mortel.

L'auteur

Glenn Cooper est né à New York en 1953. Il fait ses études secondaires au White Plains High School. Il étudie ensuite d’abord à l’Université de Harvard à Cambridge où il obtient en 1974 un diplôme « Bachelor of  Arts in Archaeology ». Puis il se dirigett2 vers la médecine à la Tufts University School of Medicine. Il fait ensuite son stage et sa résidence en médecine interne au Beth Israel Deaconess Medical Center puis poursuit ses études postdoctorales sur les maladies contagieuses au Massachusetts General Hospital à Boston. Il travaille un certain temps comme médecin dans divers endroits, notamment dans des camps de réfugiés en Thaïlande et en Haïti.

Il poursuit ensuite une longue carrière en recherche pharmaceutique pour plusieurs entreprises. Il conduit de nombreuses recherches mais devient rapidement un gestionnaire d’importance en étant PDG de diverses compagnies en biotechnologie, privées et publiques.

Il commence cependant à écrire il y a plus de 20 ans. Il s’intéresse d’abord au cinéma et rédige plusieurs scénarios. Il se découvre une passion pour l’écriture et le cinéma qui le mène à faire des études à l’Université de Boston en production cinématographique. Il devient même le président de Lascaux Media qui produira 3 longs métrages. Il se tourne cependant vers la fiction et écrit son premier roman The Library of the Dead en 2006. Le livre connait un succès mondial et est traduit en plusieurs langues de même que ses romans suivants.

Il vit présentement  à Gilford au New Hampshire.

Site officiel de l’auteur - Sa page Facebook en anglais et en français 

Bibliographie

  • Library of the Dead (2009)
  • Book of Souls (2010)
  • The Tenth Chamber (2010) (Le Testament des Templiers)
  • The Devil Will Come (2011)
  • The Keepers of the Library (2013)

Mes commentaires

Bon, voyons voir. Je vais commencer par répéter à quel point je déteste les mauvaises traductions de titre et de quatrième de couverture. Honnêtement, soit l'éditeur veut nous "fourrer" en nous trompant sur le contenu du livre (parce qu'il croit que ce qu'il nous propose sera plus vendeur que le véritable contenu), ou alors il emploie les pires traducteurs possibles. Parce que franchement... c'est carrément mensonger ! Si on lit le titre et le résumé en anglais, on réalise immédiatement que l'histoire n'a rien à voir avec les Templiers (enfin, très peu). Mais continuons.

J'avais envie de quelque chose de léger, vous savez un bon petit thriller à saveur vaguement ésotérique et qui ne prend pas trop la tête. Donc un peu de furetage sur les rayons de ma bibliothèque. Le titre "Le testament des templiers" me semble prometteur. Je le prends et lis le résumé : Bernard de Clairvaux, Cisterciens, Templiers, Croisades, Manuscrit médiéval, Archéologue, Passages souterrains, et tutti quanti. En plein dans le genre que je voulais. Oui, j'ai lu beaucoup de ce genre de romans mais c'est ce qui me tentait à ce moment. Et oui, j'ai souvent été déçu par ce genre de roman (justement à cause du fait que j'en ai lu beaucoup, particulièrement pendant la "vague" thrillers ésotériques qui a suivi le DaVinci Code), mais pas grave, je décide de tenter ma chance avec Cooper.

Et puis ? Et bien comme je l'ai dit, une chance que je ne tenais pas mordicus à une histoire de Templiers parce que j'aurais été déçue en bibittes ! On commence plutôt par une histoire ancrée dans la préhistoire avec des peintures dans une grotte. On a ensuite, le côté médiéval et manuscrit ancien. Puis on a le côté recherche contemporaine sur un secret ancestral. On qualifie le roman de thriller historique et archéalogique.

Le tout est une belle soupe parfois incohérente, difficile à suivre et souvent prévisible mais qui se lit très bien. Oui. Bon. Que dire de plus. Ça ne révolutionne pas le genre mais j'ai passé un bon moment. J'ai soupiré à de nombreuses reprises mais j'ai continué à tourner les pages.

L'histoire ? Hum, voyons voir... On découvre un manuscrit qui mène à une grotte avec des peintures préhistoriques inconnues à ce jour. Certains tentent d'explorer, d'autres veulent protéger à tout prix. Car ces peintures cachent un secret incroyable sur l'immortalité - ou tout comme. Et on saute d'une époque à l'autre - assez habilement sur ce coup quand même. On passe des hommes préhistoriques à l'époque médiévale puis enfin notre époque. Ces allers-retours sont assez bien menés mais je dois avouer que certains retours en arrière sont plus intéressants et pertinents que d'autres - spécialement les moments préhistoriques. On sent un peu la surabondance de références : Héloïse et Abélard, Bernard de Clairvaux, Croisades, Seconde Guerre Mondiale, etc. etc. etc. C'est un peu beaucoup. Mais l'auteur sait au moins de quoi il parle et ça se sent dans son texte.

L'élément le plus intéressant demeure ce fameux secret de longévité, mais... mais c'est aussi le plus loufoque et absurde. Je veux dire que l'idée est intéressante mais l'auteur y a été un peu fort et a poussé un peu trop.

C'est un thriller et l'action est quand même très bien menée. Il y a un bon rythme et l'auteur écrit bien. On ne s'ennuie pas. On rit parfois mais on ne s'ennuie pas. Je sais, je ne dis rien de l'histoire, mais je ne crois pas que ce soit nécessaire. J'ai passé un bon moment de lecture et c'est ce dont j'avais besoin.

C'était assez suffisant en tout cas pour que je lise un autre roman de l'auteur, La Prophétie des papes. Mais ne vous attendez pas à lire ma critique sur ce roman parce que là, c'était franchement insupportable... des lémures, ben voyons donc !

L'avis de Nymeria, d'Arale, d'Amandine,

Les mots de l'auteur (Extrait)

« Le temps se mit à lui jouer des tours. Parfois, il s’arrêtait brutalement et puis il reprenait sa marche à la vitesse de la lumière. Cette nuit-là était à la fois la plus longue et la plus courte de sa vie. » p. 65

Pour en savoir un peu plus …