03 décembre 2017

Le moment captif d'un dimanche : inventer sa saison

dec"L'arbre se sauve en faisant tomber ses feuilles." [Pierre Jean Jouve]

Les arbres sont décharnés. Je ne vois que du gris et du brun. Et peut-être un peu trop de vert. L'été n'a d'abord pas voulu nous quitter. Il avait tant tardé à arriver que je crois qu'il a tout simplement oublié qu'il devait un jour partir. Puis, il s'est sauvé sans crier gare et nous a laissé complètement glacé. Il nous offre un froid d'hiver. Mais nous ne sommes qu'encore en automne. Non ?

J'attends chaque saison avec anticipation et joie. Et je pleure lorsque celle-ci tarde à venir. Depuis quelques années, je ne sais plus quelle saison attendre. J'ai l'impression qu'elles se mélangent et se confondent. Mais peut-être que ce fut toujours ainsi et que ma mémoire me fait défaut.

J'ai des souvenirs de printemps qui après avoir été pluvieux, deviennent de plus en plus chauds et fleuris, d'étés torrides, puis d'automnes qui s'encolorent et font tomber les feuilles doucement et qui deviennent de plus en plus froids pour laisser la place aux hivers tourmentés. Eux, sont parfois trop froids, trop enneigés, parfois les deux... mais jamais ni l'un, ni l'autre.

Je me dis que je fabule. J'aime chialer sur les saisons... elles ne sont jamais parfaites. Non ?

"On voudrait avoir ce courage des oiseaux en hiver." [Françoise Lefèvre]

Posté par Laila_Seshat à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


31 octobre 2016

Joyeuse Halloween !

"Je rigole face au danger, ensuite je cherche un trou pour me cacher"

[Xander dans Buffy, the Vapire Slayer]

DSC_9812

C'est le temps des fantômes, des squelettes, des citrouilles et 

des peurs contrôlées - ou non !

Joyeuse Halloween !

Posté par Laila_Seshat à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 octobre 2016

Le moment captif d'un dimanche : tarte à la citrouille

2016-10-09Il y a des jours où les citrouilles ne sont que des citrouilles.” [Martine Delerm]

C'est l'automne. C'est bientôt l'Halloween. Et donc les citrouilles sont de retour. Depuis que je suis petite, les citrouilles ont toujours été présentes à l'Halloween. Mais elles faisaient plutôt offices de décorations. Ma mère en achetait une ou deux. Nous les décorions, enlevions les graines, sculptions des visages grimaçant et mettions des chandelles à l'intérieur le soir de l'Halloween pour éclairer notre porte. Symbole évident qu'il y avait des bonbons à donner à notre adresse.

Puis nous jetions le tout, le lendemain : graines et citrouilles éventrées. Ma mère n'était pas trop cuisinière. En fait, elle ne l'était pas du tout. Et même plus, elle avait la cuisine en horreur. Les tartes étaient habituellement remplie de fraises ou de framboises en canne. Alors, on s'entend qu'elle n'avait rien à faire des restes de citrouilles.

J'adore cuisiner. Mais les premières citrouilles que j'ai achetées, je les ai décorées, vidées de leurs graines, découpées, puis après qu'elles eurent illuminées mon portique, je les ai tout simplement jetées. Il ne m'était jamais venu à l'idée de faire quelque chose d'autres avec mes citrouilles.

Et puis, d'années en années, les citrouilles se sont multipliées sur mon perron. Parfois sculptées, parfois non. Juste pleins de citrouilles dans mes décorations. Et puis, c'est en vidant une citrouille en grignotant des graines de citrouilles achetées en magasin que je me suis dit... hum, je peux peut-être récupérer celles que je suis en train de jeter !

Et maintenant, toutes les graines de mes citrouilles sont séchées, cuites et dévorées. Et puis évidemment, j'ai aussi récupéré le reste de la citrouille. Et mes automnes sont remplis de potages, crèmes, tartes, purées, pains d'épices à la citrouille.

Et bizarrement, à chaque fois que je prépare mes citrouilles pour remplir nos ventres, je pense à ma mère et sa cuisine.

 

Posté par Laila_Seshat à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 octobre 2015

Le retour des citrouilles !

La nuit tombe lentement

Les bonbons sont parés

Les squelettes et les fantômes se balancent dans le vent

Et les citrouilles sont illuminées

 

DSC_4307

 

Joyeuse Halloween !

Posté par Laila_Seshat à 03:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 octobre 2014

Moment captif d'un dimanche : tissage

2014-10-05"Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l'araignée sa toile." [François Mauriac]

Elle glisse le long d'une aile ; ses longues pattes caressant la statue. Elle a senti une vibration sur sa toile, mais ce n'était qu'une feuille morte poussée par le vent. Sa toile est dense. Sa toile est solide. Elle peut résister aux débris qui passent. Et attraper son prochain repas. L'araignée sait que sa toile lui permettra de vivre en capturant la vie des autres. Elle enveloppera le destin d'un autre de sa toile et vivra jusqu'à demain.

Elle ignore la peur. Elle ne se questionne pas sur son avenir. Elle ne se tourmente pas avec son futur. Et elle ne médite pas sur ses rêves. Elle ne se chagrine pas lorsque sa toile se brise. Elle repart à zéro ou alors reprend les fils qui tiennent encore et recommence à tisser. Elle tisse et retisse. Elle crée et recrée. Elle continue et persiste. Elle vit aujourd'hui et verra demain.

"On candystripe legs the spiderman comes -- softly through the shadow of the evening sun" [The Cure]

Posté par Laila_Seshat à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17 novembre 2013

Moment captif d'un dimanche : provisions provisoires

02

Moment captif d'un dimanche : provisions provisoires

"Les écureuils, dit-on, amassent leur nourriture dans des cachettes qu'ensuite ils ne savent plus retrouver. Un tel oubli me semble lumineux et mystérieusement sage" [Christian Bobin]

Vite, vite, le temps file. Tu auras besoin de beaucoup de vivres pour survivre à l'hiver. Il te faut faire des provisions. Il ne suffit pas de cacher ses victuailles, il faut aussi les accumuler sans son gros bedon.

Un chat au loin. Il ne t'a pas vu. Mais tu t'en fous, toi, tu manges. Un raton-laveur t'observe tranquillement de son trou en haut du saule. Mais tu t'en fous, toi, tu manges. Certains paressent, toi, tu manges, d'autres s'amusent, toi, tu manges. Ton ventre devient de plus en plus gros. Il le faut. L'hiver sera sûrement difficile. Tu sais ce que tu dois faire. 

Tu deviens une petite boule de poils toute ronde. Mais tu t'en fous, toi, tu manges. Tout le temps. Enfin, maintenant. L'hiver approche et tu as si peu de temps pour te préparer. Alors, tu travailles fort pour bien remplir ta panse. Il faut faire des provisions. Et se protéger du froid qui s'annonce. Peut-être la dame de la maison là, t'offrira quelques noix à l'occasion, mais tu ne peux te fier à la générosité occasionnelle des bêtes à deux pattes qui hantent les alentours. Il faut faire tes propres réserves. Et fouiller, sans arrêt,  parmi les feuilles mortes. Alors, tu besognes, tu farfouines partout, et tu grignotes. Petite boule de poils toute ronde et ébouriffée dans le soleil d'automne.

"Un écureuil, sur la bruyère, Se lave avec de la lumière. Une feuille morte descend, Doucement portée par le vent." [Maurice Carême]

Posté par Laila_Seshat à 08:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 octobre 2013

Une journée de frayeur

"Halloween! Halloween! Halloween! Halloween!
In this town we call home
Everyone hail to the pumpkin song"

 

002

Il est venu le temps de se déguiser, de se transformer...

Il est là le moment de laisser ses peurs s'exorciser et nous ensorceler.

Laissons les citrouilles contrôler nos rêves.

Joyeuses Halloween à tous !!!

 

 

Posté par Laila_Seshat à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 octobre 2013

Le moment captif d'un dimanche : sac d'os

001"Fantômes : Signe extérieur évident, d'une frayeur interne." [Ambrose Bierce]

Un "bag of bones" et des fantômes illuminés. Voilà ce qui manquait au décor. Et voilà qui complète la décoration. Un "bag of bones", "bag of bones", "bag of bones", c'est comme un litanie. C'est plus horrifiant et chantant que "sac d'os".

Je ne peux m'empêcher de le répéter dans ma tête. C'est une obsession. Je place chaque os avec soin. Et puis je les entoure d'une ribambelle de fantômes. Les fantômes éclaireront les os. Toujours en répétant "bag of bones", "bag of bones", "bag of bones". C'est une obsession, je dis.

Je suis bien fière de mes ossements et de mes fantômes. Ils seront effrayant pour les enfants qui viendront chercher des bonbons. "Bag of bones", "bag of bones", "bag of bones".

Je vais me coucher. Les fantômes encore illuminés. Ils s'éteindront plus tard... le minuteur est bien programmé. Je m'endors doucement. Mes rêves sont remplis de brouillard. Des lumières envahissent le brouillard. Des lumières blanches qui dansent parmi des ossements. C'est une danse macabre euphorique. C'est artistique et horrifique. J'essaie de les chasser, mais je leur ai donné une vie, je dois les accepter. Je les rejoins donc en chantant joyeusement : "bag of bones", "bag of bones", "bag of bones".

"Les fantasmes sont comme les fantômes : ils n'obsèdent et hantent que celui qui leur donne naissance." [Maxime Chattam]

Posté par Laila_Seshat à 14:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 octobre 2013

Et voici octobre

Et revoici octobre qui arrive tout doucementDSC_9651

dans la chaleur trop estivale.

Mais il est enfin là.

 

Mes octobres sont précieux.

Chaque année, je m’enveloppe

de feuilles colorées, de citrouilles,

de vents et de frissons.

 

Et je me remplie de promesses

et d’espoirs…

 

Je veux oublier les journées épuisantes,

les obligations, les listes interminables

de choses à faire…

Je veux lire, me promener sans but, et

surtout écrire, écrire, écrire.

Je veux retrouver le temps qui m’échappe.

Et octobre m’inspire tant…

Posté par Laila_Seshat à 11:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 octobre 2012

Moment captif du dimanche : de la beauté de la sorcière

2012-10-14"The wind began to switch / The house, to pitch / And suddenly the hinges started to unhitch / Just then the Witch / To satisfy an itch / Went flying on her broomstick, thumbing for a hitch!" [Wizard of Oz]

Ah mais non... Pauvre sorcière. Une maison, vous vous rendez compte ! Cela a dû lui faire bien mal, la pauvre. Je l'aime bien moi la sorcière. Oui, elle n'est pas bien belle, je l'avoue. Mais on ne les fait jamais très belles les sorcières. Oui, l'autre sorcière est "belle". Enfin, c'est ce qu'on nous dit et avec sa belle robe, on pourrait presque le croire. Mais je n'aime beaucoup sa voix et si on la regarde bien, elle n'est pas très belle, non plus.

Je m'insurge donc contre les représentations de sorcières... toujours laides et prêtes à nous faire mal... pfff... Et celles qu'on nous montre belles sont alors "trop belles." Et toujours méchantes. Oui, l'autre sorcière est "gentille". Mais si elle était vraiment gentille, elle aurait dit tout de suite à Dorothy comment retourner chez elle.

Non, les contes n'aiment pas les sorcières en général... Quand on dit sorcière, on frissonne, on pense au diable et aux mauvais sorts... c'est bien triste, je vous le dis !

"Il fait bon vivre chez qui la grand'mère est sorcière." dit un proverbe russe. Et je suis bien d'accord. Ma grand-mère est une sorcière, j'en suis sûre. Elle est douce, gentille, souriante et très belle. Elle sait toujours tout et nous envoie toujours tant d'amour. Elle sait toujours comment guérir nos bobos et a un milliers de solutions pour nos problèmes quotidiens. Des trucs pas toujours ordinaires, il faut l'avouer mais qui fonctionnent toujours. Oui, j'en suis certaine, même si elle ne le sait pas, ma grand-mère est une sorcière ! 

"Ding Dong! The Witch is dead. Which old Witch? The Wicked Witch! Ding Dong! The Wicked Witch is dead." [Wizard of Oz]

 

 

Posté par Laila_Seshat à 05:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,