01 juillet 2011

Et maintenant le 1er juillet

1juilletAprès le 24 juin, la Saint-Jean, fête nationale du Québec, voici le 1er juillet. Exactement une semaine plus tard vient la fête nationale du Canada. Mais ici, au Québec, ya pas de guerres depuis des sièckes, on aime pas ça se faire tuer, me semble que c'est pas complqué, cela fait très longtemps que la fête du Canada est, disons, moins soulignée... Il y a bien sûr plusieurs événements, quelques fêtes, quelques spectacles, mais cette fête du 1er juillet est beaucoup moins présente.

Il y a plusieurs raisons à cela... politiques, personnelles, historiques... Toujours est-il que, le 1er juillet, fête nationale du Canada, est aussi aujourd'hui, fête du déménagement au Québec.

Avant les années 1970, la coutume était de déménager le 1er mai. On retrouve cette date dans une ordonnace de 1750 et cette date est également présente dans le Code civil du Québec depuis 1866.

En 1974, l'Assemblée nationale du Québec change cette date. Ce projet de loi permet aux propriétaires et aux locataires de choisir ensemble la date à laquelle le bail viendra à échéance, tout en permettant une prolongation aux baux qui se terminaient le 30 avril 1975 de se prolonger jusqu'au 30 juin 1975.

Les gens ont immédiatement adopté la date du 1er juillet. En effet, cette date permettait aux gens qui changeaient de logis, de laisser leurs enfants dans la même école pour toute l'année scolaire. Les problèmes de changement d'école à quelques mois de la fin de l'année scolaire étaient donc évités. Rapidement, la date du 1er juillet est devenu synonyme de "démnagement" !

Et bien qu'aujourd'hui, cela commence à changer un peu... et qu'on peut voir des déménagements - et des baux - tout au long de l'année, le 1er juillet demeure la journée choyée pour son déménagement. Et c'est un ballet incroyable de camions se promenant d'un logement à l'autre...

Et pendant plusieurs années, j'ai vécu cette danse de déplacements de vie. Je me rappelle de fin de mois de juin à paqueter des boîtes et à embrasser les amis que l'on ne reverrait probablement plus. Je me rappelle des 1er juillet à attendre le camion et les déménageurs... ma mère qui stressait, mon père qui rageait et ma soeurette et moi qui pleuraient les souvenirs.

Et puis, ce furent mes appartements... les camions loués à peu de frais et qui ne valaient pas grand chose, les amis qui se portaient volontaires, les jurons et les rires, les escaliers à monter, à descendre et à remonter et à redescendre... un millier de fois ! La bière et la pizza offertes en remerciement...

Cette année, j'ai revu cette farandole de remue-ménage avec un sourire, partiellement nostalgique, résolument heureux de revoir mais ne pas participer à cette joyeuse bizarrerie du 1er juillet...

À lire!

Posté par Laila_Seshat à 04:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,