17 février 2013

Moment captif d'un dimanche : s'enflammer

DSC_0025"Dans un large fauteuil, près du foyer béni, comme on peut voyager, l'hiver, à l'infini!" [Hyppolyte Laroche]

C'est une soirée froide. Une soirée comme je les aime. Il a fait trop doux ces derniers jours. Je veux un hiver de neige et de froid.

Je m'encouverture doucement sur mon divan. Je ferme presque toutes les lumières. Un feu brûle dans la cheminée. Je prends mon livre, mais mes yeux n'arrivent pas à rester sur la page. Ils ne peuvent s'empêcher d'observer les flammes qui valsent et me réchauffent.

Et mon esprit s'envole tranquillement. Il suit le crépitement du bois et poursuit la fumée qui s'évade dans la cheminée. Mes pensées virevoltent follement et se transforment en rêves. Des rêves doux, des rêves fous, des rêves déraisonnables, des rêves incroyables.

J'imagine des voyages absurdes, des folies incroyablement réalisables, des projets majestueux, des songes lumineux.

Petit à petit, la chaleur m'engourdit. Les flammes m'hypnotisent. Et je m'évade vers l'infini.

"Car le feu qui me brûle est celui qui m'éclaire" [Etienne de la Boétie]

Posté par Laila_Seshat à 03:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,