01 mai 2014

Les archives de Pauline : les pouces verts ?

SAM_0188Après mes déboires avec ma terrasse barcelonaise (ici, ici, ici et ici), j'avais bien hâte de revivre dans les fleurs et les plantes. Au Québec, j'ai une grande cour remplie d'arbustes, d'arbres et de vivaces. Chaque année, je joue à jardiner et potager. Je parsème des fleurs annuelles un peu partout. Je plante des légumes. Je fais des essais et quelques erreurs. Mais je réussis à fleurir, verdurer et légumer tout autour de ma maison.

Mais pas dans ma maison. J'ai bien quelques plantes chez moi. Pas beaucoup. Et pourtant il y a plusieurs années, dans mes appartements montréalais, j'avais de nombreuses plantes vertes. À Barcelone, comme sur mon balcon, les plantes intérieures avaient une vie difficile. Je m'étais donc résignée à vivre dans un appartement sans verdure.

Mais quand nous sommes revenus au Québec, comme pour l'extérieur, j'ai cru pouvoir reverdir mon intérieur. Les plantes vertes se sont multipliées dans les premiers mois: achats, cadeaux... j'ai même retrouvé mon laurier que j'avais laissé à mes beaux-parents à notre départ pour l'Espagne. De toutes les plantes qui ont trouvé le chemin de mon domicile, il m'en ait resté deux. Un palmier reçu en cadeaux et mon vieux laurier. Le palmier commence après 3 ans à faire de nouvelles feuilles mais ne grossit pas vraiment. Le laurier a finalement fait quelques fleurs l'été dernier et en décembre mais refuse toujours de grandir.

DSC_4873Et pourtant, j'en prend soin. Je suis toutes les consignes. Je bouquine dans mes dizaines de livres sur le sujet, j'internet sur des centaines de sites différents. Rien à faire. Et toutes mes autres plantes ont succombé. Je les ai changées de places... sait-on jamais, j'ai lu sur un site que les énergies sont importantes. J'ai nettoyé une à une chaque feuille pour me débarrasser de certains insectes. J'ai fait des calendriers pour suivre les arrosages... Je rêvais la nuit que je perdais mes pouces devenus bruns. Enfin, je suis devenue presque folle.

Comme ma mère avec ses violettes africaines. Ma mère n'avait pas un pouce très vert. Mais il était verdâtre. Elle arrivait à avoir de belles plantes. Quoique avec le recul, j'ai tendance à croire que les pouces verts appartenaient à mon père. Mais comme c'est tout de même elle qui s'occupait au quotidien des plantes d'intérieur, on peut dire qu'elle avait un peu de vert sur ses pouces. Sauf pour les violettes africaines. Elle voulait tellement avoir des violettes africaines. Ses soeurs en avaient. Ma grand-mère en avait. Et en fleurs. Et donc, elle en achetait. Elle en recevait en cadeau. Toujours de belles petites plantes bien vertes et bien en fleurs. Et puis, les fleurs tombaient et ne revenaient jamais. Jamais. À son grand désespoir. Elle demandait conseil à tous et chacun. Elle allait à la bibliothèque pour emprunter des livres. Elle allait dans les pépinières demander aux jardiniers. Elle suivait à la lettre tous les conseils. Et pourtant les fleurs tombaient de ses violettes africaines qui ne refleurissaient ensuite plus jamais. Et elle en devenait folle !

J'ai essayé aussi d'en avoir. Sans succès. Ma soeurette aussi. Sans succès. Jusqu'à son dernier appartement. Aujourd'hui, soeurette a une dizaine de violettes africaines toutes en fleurs toute l'année. Elle dit que c'est à cause de son appartement. L'ensoleillement et la centrale électrique à côté ! Peut-être qu'après tout les énergies environnantes influencent nos plantes... Peut-être un jour j'essaierai d'avoir des violettes africaines. Je l'avoue c'est un rêve. Mais je n'ose pas... pour l'instant, je ne rêve que d'un peu de vert et peut-être que mon laurier soit un peu plus fleuri.

Le mois dernier, soeurette m'a donné quatre autres plantes. Des faciles... des plantes araignées et des lierres... hum arums, je crois... enfin, j'ai toujours eu ces plantes quand j'étais jeune et elles ont toujours été belles. Sauf à Barcelone... sauf depuis mon retour ici. Mais là j'ai bon espoir. Elles viennent de son appartement et elles sont magnifiques. Et donc, je croise mes doigts verdâtres venant de ma mère et je croise mes pouces verts venant de mon père. Et je rêve d'un intérieur vert...

Posté par Laila_Seshat à 03:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 février 2012

Bibliographie no1 : Des jardins et des livres

Fictions

  • Le jardin au bout du monde / Gabrielle Roy. -- 1975.  [Quatre récits. Le quatrième porte le titre du recueil. "Un jardin au JardinsLivresbout du monde est né de la vision que je saisis un jour, en passant, d'un jardin pleins de fleurs à la limite des terres défrichées, et de la femme y travaillant, sous le vent, en fichu de tête, qui leva vers moi le visage [...]" Gabrielle Roy]
  • Le jardin des Henderson : roman / Catherine Hermany-Vieille. -- 1991. [Mai 1929. Un romancier et son épouse quittent la Virginie pour Paris. Mais la vie à Paris n'est pas celle à laquelle ils s'attendaient. L'Allemagne menace et malgré leurs problèmes, ils décident de s'enfuir en Tunisie où ils achètent un terrain. Ils y construiront une maison entourée d'un jardin magique. Une nouvelle vie les attend.]
  • Le jardin du docteur Des Oeillets / Denis Monette. -- 2011. [Narcisse Des Oeillets est médecin. Il épouse une jeune fille du nom de Marguerite Fougère. Ils décident de créer un jardin dans lequel ils cultiveront des fleurs au nom de leurs futurs enfants. Ils auront 4 enfants: Rose, Iris, Violette et Jasmin. Mais la vie est loin d'être facile pour cette famille dont le père légèrement déséquilibré est plus horticulteur que médecin.]
  • Lila et les neufs plantes du désir / Margot Berwin. -- 2009 (Traduction de l'anglais). [Une jeune femme de 32 ans, newyorkaise jusqu'au bout des doigts n'imagine pas la vie ailleurs. Pourtant, sa vie sera complètement transformée lorsqu'elle achètera un oiseau du paradis. Les fleurs deviennent sa passion et elle part à l'aventure au coeur de la jungle du Yucatan pour découvrir les 9 plantes du désir.]
  • Le petit jardin des fées / Anne Duguël. -- 2010. [Trois petites filles se retrouvent pendant les vacances d'été à Pastourou, petit village du Tarn, et s'amusent dans un petit jardin clos qu'elles appelent le "Petit jardin des Fées". Le jardin appartient à la grand-mère de deux des petites filles, Vanille, 9 ans et Fleur, 7 ans. Mais cette année, un horrible drame arrive et elles ne viendront plus jouer dans le petit jardin.]
  • Quatre saisons parmi les fleurs / Janine Montupet. -- 2000. [Anicia subit un très grave accident. Elle y survit, mais est complètement défigurée et devient aveugle. Elle va vivre chez son oncle horticulteur et ses cousins sur une grande propriété près de Nice. Alors qu'elle tente de réapprendre à vivre elle se voit confronter aux secrets de sa famille.]
  • Le Roman de la Rose / Guillaume de Lorris et Jean de Meun. -- XIIIe siècle. [Voyage initiatique d'un poète dans le jardin du plaisir. Il y rencontrera la rose, véritable incarnation de la femme aimée.]
  • Rosa Candida / Audur Ava Olafsdottir. -- 2007 (Traduction de l'islandais). [À la suite de l'accident de voiture de sa mère, son fils Arnljótur décide de quitter sa famille. Un lien spécial unissait le garçon à sa mère, son jardin et sa serre où elle cultivait une rose très rare, la Rosa candida, et où Arnljótur a aimé Anna.]
  • La tulipe du mal / Jörg Kastner. -- 2011 (Traduction de l'allemand).[Au XVIIe siècle, les Pays-bas sont fous de la tulipe. Mais un meurtrier sème la terreur dans la population en tuant les citoyens et en laissant dans leur main un pétale d'une variété de tulipe inconnue.]
  • La tulipe noire / Alexandre Dumas. -- 1850. [Avec comme toile de fond la guerre franco-hollandaise, le roman raconte l'histoire de Cornelius van Baerle qui malgré les malheurs et péripéties poursuit son rêve de créer une tulipe noire.]
  • Un jardin en Espagne : retour au Generalife / Katia Canciani. --2006. [La rencontre d'une femme et d'un jardin. Au fil de ses promenades dans ce jardin d'Andalousie, une femme se rémémore sa vie et ce questionne sur ses choix, son destin.]

Documentaires

  • Au Jardin des émotions / Lorraine Bourgeois et François Perreault. -- 2008.  [Les auteurs nous montrent que jardiner ce n'est pas seulement cultiver la terre, mais aussi une expérience unique. La créativité, l'amour, l'amitié et les émotions font partie des jardins.]
  • C'était le printemps : la vie rurale traditionnelle dans la vallée du St-Laurent / Jean Provencher et Johanne Blanchet. -- 1990. [On nous présente la saison du printemps et les activités qui la caractérisaient à l'époque de nos ancêtres.]
  • Jardins oubliés, 1860-1960 / Alexander Reford. -- 1999. [Témoignage des magnifiques jardins du patrimoine québécois.  Plus d'une centaine de jardins est présentée nous révélant que la tradition du jardin au Québec a ses racines aux débuts de la colonisation.]
  • Les plus beaux jardins du monde : deux milles ans de créations / Jean-Paul Pigeat. -- 2003. [Promenade dans les plus beaux jardins du monde. L'auteur nous les présente, nous les raconte... Jardins d'eau, jardins paysager, etc. c'est un tour de jardins historiques, modernes, connus et inconnus.]
  • Printemps au jardin / Steven Bradley. -- 1999. [Idées, trucs et informations pour créer son jardin au printemps.]
  • La sagesse du jardinier / Gilles Clément. -- 2006. [L'auteur nous présente son métier de jardinier comme une voie vers la sagesse, comme un chemin initiatique. À travers ses expériences personnelles et professionnelles, il partage sa vision sprituelle du jardin.]

Posté par Laila_Seshat à 11:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 juin 2011

Les plantes, les hommes et les dieux - Michèle Bilimoff

Plantes1Les plantes, les hommes et les dieux : enquête sur les plantes messagères / Michèle Bilimoff. -- [Rennes] : Éditions Ouest-France, [c2006]. -- 126 p. : ill. en coul. ; 26 cm. -- ISBN 2-7373-3657-0. -- Comprend une bibliogr. et un index.

Quatrième de couverture

Sorties de l'eau primordiale, les plantes ont peu à peu donné naissance à la vie sur terre. Elles étaient là depuis des millénaires lorsque l'homme y est arrivé.

Tout au long de cette nouvelle enquête, l'auteur a pu constater combien, depuis la nuit des temps, les humains avaient compris l'impotrtance vitale, essentielle et mystérieuse de la végétation. Dans toutes les religions du monde, au fil des siècles, les plantes ont symbolisé concrètement les forces inconnues, inquiétantes ou bénéfiques du Cosmos. Arbres, fleurs, fruit et même légumes- ont été investis de rôles essentiels: messagers auprès des dieux, lieu idéal pour leur donner naissance, dons capables d'attirer leur bienveillance…

Si les religions monothéistes ont remplacé les multiples dieux païens, les croyances dans les forces de la nature ont subsisté. Elles sont toujours là, au fond de nous, et de nombreuses preuves en sont apportées dans ce livre. Pourtant, la recherche accrue de l' " utilisable " estompe peu à peu le respect que nous devons à la végétation, malgré les risques pour sa survie… qui conditionnne la nôtre! Le souvenir de l'impotrtance vitale de cette végétation, si fortement perçue et vénérée par nos ancêtres, joint aux avertissements des experts et des défenseurs de la nature, doit tous nous inciter à la protéger!

L'auteur

Michèle Biblimoff a fait des études à l'École du Louvre où elle a obtenu un diplôme. Elle a ensuite étudier en anglais, en archéologie et en histoire de l'art. Elle a d'abord travaillé au CNRS comme ingénieur de recherche en archéologie où elle a participé à des travaux sur l'orfèvrerie et l'art du métal. Mais sa passion pour les plantes l'a menée à écrire de nombreuses oeuvres sur le sujet.

Bibliographie partielle:

  • Dictionnaire des poinçons de fabriquants d'ouvrage d'or et d'argent de Paris et de la Seine, 1798-1838 (1991) avec Catherine Arminjon et James Beaupuis
  • L'art du métal: vocabulaire technique (1998) - avec Catherine Arminjon
  • Enquête sur les plantes magiques (2003)
  • Promenade dans des jardins disparus (2005)
  • Les plantes, les hommes et les dieux (2006)
  • Français, Américain, Russe?, ou, L'insolite destinée de Gleb, artiste et homme de guerre (2008) - avec Gleb Plaxine
  • Les remèdes au Moyen-Âge (2011)

Résumé et Commentaires personnels

Les arbres, les plantes et les fleurs ont, très tôt, fait partie des religions ; parfois comme symboles des dieux, souvent comme intermédiaires entre les dieux et les hommes. De nombreux récits, mythes et légendes nous racontent la naissance ou l'origine des plantes ou nous expliquent leurs rôles dans dans l'histoire ou nos vies.

Aujourd'hui, dans un monde moins empreint des religions anciennes, les mythologies et la symbolique des plantes sont moins connues. Les arbres, les fleurs et les plantes font toujours partis de nos vies, ils nous entourent et se retrouvent dans nos jardins, nos maisons et sur notre table. Mais les plantes ne semblent plus avoir la même importance religieuse et symbolique.

Michèle Bilimoff nous raconte donc l'histoire de ces plantes. Elle retrace l'origine des croyances concernant les arbres, les plantes, les fleurs, les fruits et les légumes. Elle nous présente d'abord les "origines". En nous parlant de la naissance des plantes, elle introduit l'homme sur une planète déjà envahie par la végétation. Les liens entre l'homme et la végétation sont nombreux et surtout vitaux. L'homme est dépendant de la végétation pour vivre et survivre. Il est donc normal que celui-ci lui donne des pouvoirs, parfois bénéfiques, parfois maléfiques ou inquiétants. Les plantes demeurent mystérieuses pour l'homme et sont liées aux forces de la nature qu'il ne comprend pas bien. Elles prennent un aspect mythique et deviennent donc soit des dieux ou des intermédiaires entre l'homme et les dieux.

Les plantes régissent la vie des hommes et leur culture, leur cueillette, leurs utilisations sont rapidement ritualisées et réglementées. Il faut craindre et vénérer certaines plantes : " "Gardez-vous de briser les branches d'un arbre, n'oubliez pas que leurs tiges peuvent contenir des corps divins", écrit Ovide dans Les Métamorphoses."p.9

L'auteur s'attarde donc, tout d'abord, à nous présenter le rapport qu'avaient différents peuples avec les plantes. Elle nous présente ensuite le lien entre l'eau et les plantes, et donc, nous présente l'importance des plantes aquatiques qui sont liées à la création et à la naissance. Le lotus est un parfait exemple, et elle nous présente la symbolique de cette plante en Inde, en Chine et en Égypte.

Les arbres sont évidemment rapidement investis de grands pouvoirs... arbres de vie, cosmiques, sacrés, mythiques. En plus de nous introduire au rôle majeur que prennent les arbres dans les religions du monde, l'auteur nous parle plus en détail des croyances, mythes, légendes et symboles de quelques arbres: le chêne, le hêtre, le bouleau, le tilleul, le laurier, le peuplier, le platane, les conifères, les arbres fruitiers (le pommier, l'olivier, la vigne, ...), etc. Certains fruits et racines sont aussi présentés : la grenade, la pêche, la mandragore, le ginseng, etc.

Après les arbres, les céréales sont évidemment très présentent dans les mythes et légendes: le blé, l'orge, le maïs, le riz... Ces céréales d'Europe, d'Amérique, d'Asie, sont intimement liées à la vie quotidienne des hommes et sont empreintes de pouvoirs de renaissance et de sacrifices. Le livre s'attarde ensuite aux différents légumes. Moins présents dans les mythes et légendes, certains légumes sont tout de même très importants : l'ail, l'oignon, les fêves, ...

Les fleurs, sauvages ou cultivées, sont particulièrement liées aux dieux. Elles se retrouvent dans de nombreux mythes, soit par leur création, leurs attributs, ou leur offrande. L'iris, le lis, les roses, la violette, la pivoine, etc. ont toutes une légende ou une histoire fabuleuse. Les parfums et leur symbolisme sont également présents dans l'ouvrage.

Finalement, l'auteur résume ce que tous ces mythes et croyances sur les plantes peuvent signifier et leurs évolutions avec le temps. Elle reprend certains mythes et en approfondis l'analyse. Et en conslusion, elle nous rappelle l'importance des plantes pour notre survie.

Abondamment illustré, l'ouvrage est magnifique et très agréable à lire. L'auteur est une passionnée des plantes et cela se sent à travers les textes. L'auteur a également tenté de vraiment parcourir les légendes et croyances sur les plantes à travers le monde, même si elle s'attarde beaucoup plus sur les peuples méditérranéens.

L'ouvrage ne présente pas toutes les plantes, mais se concentrent plutôt sur quelques unes. L'auteur a voulu nous faire découvrir les croyances concernant certaines plantes et l'importance de ces dernières dans la vie des hommes. Le but de l'ouvrage n'était pas de répertorier toutes les légendes concernant toutes les plantes. On pourra donc parfois déplorer le silence de l'auteur sur certaines fleurs ou arbres, ou encore, la brièveté de certains articles. Mais c'est un choix de l'auteur et cela évite que le livre ne devienne un "dictionnaire". Bien que l'auteur nous présente plusieurs plantes, elle a laissé une grande place à l'analyse des origines de ces légendes, et à leur importance dans les religions antiques.

Extraits

"La rose avait aussi été attribuée à Bacchus, peut-être parce qu'elle avait (comme le lierre) la réputation de calmer l'ivresse. Dans les banquets les convives se couronnaient donc parfois de roses." p 79

"Toutes ces tristes légendes sont cependant pleines d'espoir, montrant que la jeunesse et la beauté perdues peuvent donner naissance à d'autres formes de beauté, à une résurrection sous une autre apparence." p.83

Sources à consulter

Posté par Laila_Seshat à 05:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 février 2010

J'aime... 7 choses qui font battre mon coeur

Et un petit tag pour se rappeler qu'il y a de belles choses dans la vie... des petites choses qui nous permettent de sourire... Un petit clin d'oeil et un gros merci à L'Or des chambres pour ce tag ! ;)

Petit exercice finalement pas aussi facile qu'il ne le semblerait. Car finalement, il y a plusieurs choses qui peuvent faire battre mon coeur... des choses importantes et des petites choses... J'ai hésité longtemps et j'ai sélectionné 7 choses... Et j'ai hésité longtemps aussi mais finalement j'ai décidé de ne pas céder à la tentation du romantisme et je n'ai pas inclus mon PisTout dans la liste... non, car bon, cela va de soi, non... et je ne voudrais pas tomber dans le romatisme quétaine ! Ce tag le dit bien:  des choses qui font vibrer notre coeur... donc pas de famille dans le lot ! ;-)

Alors voyons voir !

J'aime les chats...

3

Oui... j'aime vraiment beaucoup les chats... j'aime les animaux en général... j'aime les chiens, les oiseaux, les vaches, ... Mais vraiment les chats font parties de moi. Quand mon gros minou nous a quitté, je me suis dis que je ne pourrais vivre sans chat... mais que je ne pouvais pas avoir tout de suite un autre minou dans ma vie. Mais j'ai besoin de chats. Mon gros Vasky sera toujours là... mais j'ai hâte que de nouveaux miaulements s'introduise dans nos vies !

J'aime jardiner...

4

Oui... et malgré toutes les aventures désastreuses sur mon balcon barcelonais... j'adore jardiner. Et depuis toujours. J'aimais me mettre les deux mains dans la terre pour aider mon père avec son potager... ses tomates, piments, cerisiers, pruniers, framboisiers, oignons, melons... Et aussitôt que j'ai pu faire entendre ma voix, j'ai décidé avec ma mère des fleurs qui seraient sur le devant, sur le côté, sur le mur, dans les pots... Et un jour... la température sera plus clémente avec moi...

J'aime les ousons...

1

Oui... tout comme l'Or des chambres, j'adore les oursons en peluche. Depuis toujours. Et j'ai encore le premier qui me fut offert par ma grand-mère à ma naissance. J'aime les peluches en général... mais j'ai une passion pour les oursons en particulier. Et depuis quelques années, j'agrandis ma "collection" que je vois plutôt comme ma famille.  Et une étape obligatoire de mon voyage au Japon... étape que mon PisTout m'accorda en riant... fut le passage au musée des Teddy Bear!

J'aime le fromage...

5

Oui... Honnêtement... on me donne un plateau de fromages et un plateau de gâteaux... et je vais choisir le plateau de fromages. C'est une passion depuis mon enfance à la grande incompréhension de mes parents. Et j'essaie de mettre du fromage dans tous mes plats si c'est possible.

J'aime la mer...

6

Oui... mais pas spécialement pour m'y baigner. Simplement pour la regarder, l'observer, la prendre dans mes yeux et la conserver dans mes oreilles. J'avoue que je ne voudrais jamais vivre sur le bord de la mer... le bruit serait horrifiant... Mais tout près... pour tous les jours la regarder et marcher dans le sable... sans personne d'évacher sur le sable, sans personne qui joue à la balle... juste les vagues qui viennent dévisager mes pieds...

J'aime les livres...

2

Oui... Je sais que c'est évident... pour un blog de ce genre. Mais c'est un amour qui va au-delà des mots. Les mots sont importants. Bien sûr. Mais j'aime les livres. Mon coeur bât au toucher des pages d'un vieux livre... J'aime les nouveaux livres bien sûr... les pages neuves et craquantes. Mais ce sont les vieilles pages, lourdes et jaunes, qui me font fermer les yeux et imaginer les vies de ces livres...

J'aime la littérature médiévale...

7

Oui... Je sais, ce n'est pas bien original... Mais c'est mon premier amour. Je suis bibliothécaire/archiviste, mais avant cette maîtrise, j'ai fait trois ans d'université en littérature... et ma spécialisation ? littérature médiévale. J'ai passé très près de continuer dans cette voie... et aujourd'hui je continue de lire des oeuvres de cette, si longue, époque... de lire sur ces siècles si bizarres et changeants... et j'ai la chance de voir tant d'endroits appartenant à ces temps fous et lointains.

Et quoi d'autres ?  J'aurais pu parler de mon amour des portes, des fêtes, des fontaines, des sacs à main, des ...

Et qui je taggue ? Oui car on doit continuer le tag... habituellement. J'hésite... disons... si elles le veulent bien... car il ne faut pas se sentir obliger... Allie (j'espère tant qu'elle va un peu mieux...), Heartless Witch (qui vient de déployer ses ailes...) et Lhisbei (si ces amis Biily lui laissent le temps...).

Posté par Laila_Seshat à 11:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 mai 2008

Alors là... c'est la guerre !

Et bien là, c'est terminé. J’ai décidé de passer à l’action. Ça fait bien un an que je me plains de cette invasion escargotesque et que je pleure sur mes fleurs et plantes dévorées par ces mollusques. Jusqu’à date, chaque année, il y en avait 3-4, pas plus, l’année dernière, à la fin de l’été, j’en avais compté un peu plus. Et puis, auEscargot1 début du printemps, j’en comptais une bonne quinzaine…

Mes belles marguerites furent complètement dévorées… puis, les fleurs du petit cactus… puis ma lavande…  sans parler des traces de bave sur toutes les plantes et les excréments un peu partout sur le balcon… Toujours dans l’optique que « ils sont trop mignons », mon copain ne voulait pas que je les expatrie vers des lieux plus appropriés, je les regardais avec désespoir…

J’ai bien essayé quelques trucs « naturels », gingembre, coquille d’œuf, etc… je veux les éloigner, pas les tuer… Car, j’avoue que moi aussi, je les trouve bien jolis… il y en a de très gros, des moyens, et des tout petits… certains encore si jeunes qu’ils sont presque transparents ! Mais bon… ne pourraient-ils pas être mignons ailleurs que sur mes plantes ?

Et puis, un matin pluvieux, les escargots gambadaient allégrement sur la terrasse… certains accrochés aux pétales de mes marguerites et deux dévorant vigoureusement le petit cactus… alors là mon copain qui adore ses cactus fut moins attendri.

Commença alors la déportation des escargots vers le parc non loin de chez moi. Premier trajet, deux gros et deux petits… Car, je ne veux pas les déménager et les laisser seuls. Je veux qu’ils soient en groupe, histoire qu’ils ne se sentent pas trop seuls et dépayser… si je les transporte en groupe au moins, ils seront entre eux (je sais, c’est un peu sentimental…). Et puis, ce n’est pas facile de les trouver… et quand je les trouve, ce n’est pas nécessairement un moment où je peux aller les porter au parc.

escargots2Deuxième voyage… ils sont 11 escargots à être expatrier. Puis, un autre voyage de 5 escargots… et hier, un autre voyage de 6 escargots… Aujourd’hui, il pleut… sur mon balcon et sur le balcon de la voisine (qui communique), j’en compte environ 18… que je peux voir… Je ne sais plus que faire… combien y en a-t-il ? Je lis que les escargots peuvent déposer jusqu’à une centaine d’œuf… qu’ils peuvent se reproduire une fois par mois… qu’ils sont hermaphrodites…

Et donc, mes voyages risquent d’être réguliers… J’ai aussi lu dans mes recherches sur Internet que les chats éloignent les escargots, je n’ai pas vu pourquoi, ni comment… Mais je commence à croire que la raison pourquoi les années dernières, il n’y avait que 3-4 escargots est que mon chat s’en occupait ! Il n’est plus là, et cette année, je n’arrive plus à faire le décompte !

Bon… il ne pleut plus… allons ramasser quelques escargots et faire un tour au parc…

Posté par Laila_Seshat à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 avril 2008

Nouvelle saison

BLCON1Et bien, laissons les livres de côté un instant... et passons sur mon balcon. Oui, mon balcon. Car encore cette année, je me dois d'essayer de fleurir et verdir mon balcon. Malgré tous mes échecs... Et pourtant, il n'y a pas si longtemps, dans un pays beaucoup plus froid et où l'été est si court, mon tout petit balcon était envahi par les fleurs. Même mon appartement était rempli de plantes ayant chacune son nom...

Et ici... c'est la catastrophe ! Mais, je ne m'avoue pas vaincue ! Et encore cette année, j'ai acheté terre, engrais, plantes et fleurs... De l'année dernière, il n'y a qu'une plante et trois cactus qui ont survécu... et donc, j'ai dû retourner chez les fleuristes, et autres marchands de feuilles, graines et fleurs. J'ai même fait une petite provision de méchants insecticides... maintenant que ma grosse boule de poils n'est plus là pour mordiller les feuilles... je peux me battre contre les pucerons, les mouches blanches, les moucherons, les vers, les papillons, les araignées rouges, et autres bestioles qui ne me dérangeraient pas s'ils ne détruisaient pas toutes mes plantes et fleurs... Mes "remèdes" naturels et écologiques n'ont pas été un succès éclatant les années passées... et j'ai besoin de ces plantes, de ces fleurs, de ces odeurs, de ces couleurs... J'ai même quelques idées pour les mois de soleil intense... ce soleil qui tue toutes plantes qui a résisté aux insectes et aux escargots !

Car il y aura aussi ces escargots... il faudra entamer un dialogue intense et décisif avec ces escargots... ou alors persuaderBLCON2 mon copain que le parc serait plus agráble pour eux ! Et il faut préciser que de 2-3, ils sont maintenant une quinzaine !!! Oui, ça se reproduit les escargots... Et ça mange... ça mange beaucoup de feuilles et ça bave... oui ça bave et enduit les cactus et les feuilles...

Mais cette année, j'ai aussi des armes supplémentaires... à l'hibou et la grenouille, une nouvelle tortue s'est ajouté. Ainsi qu'un lapin et un petit lutin... Ils ont tous la charge de surveiller mon balcon... J'ai espoir pour cette année... Beaucoup d'espoir !!!

Posté par Laila_Seshat à 23:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 octobre 2007

Serait-ce une agression escargotesque ?

Non mais, trop c'est trop ! Je finis à peine d'écrire sur mes déboires de fleurs et plantes, je m'installe sur mon divan pour regarder tranquillement la télévision avant d'aller lire un peu avant de me coucher que voici que du coin de l'oeil, je vois une tâche sur mon plancher. Serait-ce mon chat qui a vomi une de ces multiples boules de poils ? Est-ce une feuille morte qui aEscargots entré dans mon salon poussée par le vent ? Non... non... non... c'est un escargot qui se dirige tranquillement vers le corridor qui mène aux chambres !

Il a quitté les bacs à fleurs - enfin, les bacs remplis de terre avec quelques feuilles qui s'attachent désespérément aux tiges - pour traverser complètement la terrasse, escalader le rebord de la porte, redescendre le mur, traverser le salon... pour se rendre où ? Il ne m'a pas dit...

Passe encore que mon copain ne veut pas que j'aille porter les multiples escargots qui grimpent jusqu'au 8e étage dans le parc de la Ciutadella tout près - ce qui implique que les feuilles qui réussissent à se protéger des insectes et qui réussissent à avoir assez d'eau et pas trop de soleil, doivent encore se faire manger par les escargots - mais là, si en plus, ils décident de s'approprier l'intérieur... je dis non !!! "Fuera los caracoles"... "Dehors, les escargots"

Posté par Laila_Seshat à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 octobre 2007

L'espérance d'un balcon fleuri

Fleurs_balconJ'aime Barcelone. Mais je m'ennuie des cours fleuries et gazonnées de Montréal. Je n'avais pas de jardin, ni de cour lorsque je vivais à Montréal, mais j'avais un balcon fleuri. Et beaucoup de plantes à l'intérieur. Et chaque printemps, j'allais chez mes parents pour planter les fleurs annuelles, regarnir les fleurs sauvages, regarder les légumes croître dans le potager de mon père, observer les fleurs des arbres se transformer en fruits.

Mais Barcelone est une ville sans pelouse devant les édifices, sans jardin dans la cour... il y a peu de maisons - enfin, il n'y en a pratiquement aucune. Que de hauts édifices. Il y a des parcs, des arbres et des fleurs... mais pas de cours... J'ai la chance d'avoir une terrasse. Et depuis trois étés, je me tue à le fleurir et le verdir. Les photos de fleurs que je prends proviennent des plantes de mon balcon... le peu de temps qu'elles y vivent.

Chaque année, je plante des graines et transplante arbustes, plantes et fleurs annuelles... mais le soleil, les escargots et les insectes semblent être définitivement contre ma volonté et mes efforts. Peu importe le type de plantes que j'achète ou sème et peu importe les soins, la terre, l'engrais, l'eau... chaque année, c'est un désastre presque total. Quand ce ne sont pas les pucerons, les mouches blanches, les moucherons, les vers, les papillons, les araignées rouges, etc, ce sont les escargots... et tout ça au 8e étage... et puis sinon, il pleut trop, inondant les pots, ou le vent arrache les feuilles, ou le soleil brûle tout. J'ai parfois réussi à vaincre certains insectes avec des méthodes naturelles... mais sans insecticide, je n'y arrive pas. Et même avec, c'est pratiquement impossible.

Et si seulement, mes plantes d'intérieurs se trouvaient mieux... les insectes, trop de lumière, pas assez. C'est démoralisant... Cela fait 4 plantes différentes que je place au même endroit, et les 4 sont mortes... malgré tous mes soins... et tous les conseils des spécialistes... je ne sais plus que faire...

L'automne est là... certaines plantes qui vivotent encore sur mon balcon devraient en théorie vivre encore... J'abandonne ? Non... mais le printemps prochain, je vais prendre les grands moyens... et faire une guerre assidue aux insectes et aux escargots... malheureusement... mais je veux... j'ai besoin de fleurs et de plantes sur mon balcon, dans ma maison.

Posté par Laila_Seshat à 22:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,