29 mai 2016

Le moment captif d'un dimanche : toujours plus haut

00g1« Onze ans, on questionne tout, les réponses n'arrivent pas à hauteur des doutes. » [Pierre Filion]

Nous avons toute la vie. Rien ne presse. Nous laissons passer les minutes. En attendant. Mais parfois alors que les moments semblent éternels, nous regardons plus loin, plus haut. Nous voulons nous envoler vers l'infini. Là-bas. Là-haut.

Tout semble trop long. Les minutes sont des éternités. Nous ne voulons plus attendre. Nous voulons vivre tout de suite. Tous les moments que vous nous interdisez. Tous les instants qui semblent nous échapper.

Vous avez tort. Vous vous trompez. Vous ne comprenez rien. Vous n'écoutez pas.

Nous regardons le ciel. Nous créerons de nouvelles étoiles. Nous inventerons de nouvelles réponses. Nous ne voulons pas d'excuses. Nous n'accepterons pas de justifications. Nous voulons de la démesure. Nous espérons l'absolu.

Mais pour l'instant, nous attendons. Nous n'avons pas le choix. Nous n'avons rien à faire. Sauf attendre. Et regarder là-bas, là-haut.

« Change de ciel, tu changeras d’étoile. » [Proverbe corse]

Posté par Laila_Seshat à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 mars 2016

Le moment captif d'un dimanche : dans la confusion

2016-04-21« On peut affronter la brise, mais il vaut mieux s'affaler dans la tempête » [Stephen King]

Insondable et incompréhensible. Tu marches dans la tourmente. Tu devrais te cacher mais tu veux avancer. Tu as l'impression d'affronter une immensité glaciale. Tu cherches le calme. Tu as peur. Mais tu marches.

Tu te poses tant de questions. Tu cherches les réponses mais elles t'échappent. Tu te questionnes sur tout. Et rien. Tu ne cesses jamais de te torturer avec des pourquoi, des si, des peut-être. Tu imagines des passés différents, tu essaies de modifier tes souvenirs, tu cherches des futurs possibles.

Et tu marches dans l'incertitude. Mais tu marches. Tu ne cesses de marcher. Dans la brise, dans la tempête. Tu crois que les réponses viendront dans cette marche contre tes doutes. Et tes réponses surgiront des profondeurs. Un jour.

« La mer est aussi profonde dans le calme que dans la tempête » [John Donne]

Posté par Laila_Seshat à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 juin 2011

Le moment captif d'un dimanche : célestrer

11-06"Nous ressemblons tous à des eaux courantes... Nos années se poussent comme des flots : ils ne cessent de s'écouler." [Jacques-Bénigne Bossuer]

Que suivre ? Que faire ? Suivre le courant ? Le courant que l'on connait. Que l'on peut suivre les yeux fermés. Des efforts, oui, mais si peu. Un chemin connu. Un courant familier.

Ou alors, changer de direction. Avec les années qui coulent, le courant devient un questionnement. Suivre les années, c'est une obligation. Suivre le courant ?

Des choix étranges furent faits au cours des années. Des décisions qui ont étonnées les autres. La rivière fut souvent tortueuse. Souvent tulmutueuse. Mais petit à petit, le tortueux est devenu familier. L'étonnant est devenu usuel.

Et maintenant, je me questionne. Un questionnement personnel et professionnel... Suivre le courant apprivoisé ou en sortir et explorer d'autres berges, de nouveaux cours d'eau ?

"Souviens-toi qu'un poisson mort peut flotter en suivant le courant, mais seul un poisson vivant peut nager en le remontant" [W.C. Fields]

Posté par Laila_Seshat à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,