30 décembre 2010

Chanson de Noël : Vive le vent

Et les chansons de Noël ont retrouvé le chemin de ma maison encore une fois cette année. Et même de la voiture. Comme chaque année, j'ai sorti mon "album de Noël"... toujours plus de chansons viennent faire partie de ma liste... Mais bien sûr, les chansons traditionnelles font parties de ma liste et pour la plupart ce sont des chants que je connais depuis mon enfance:
"Au Royaume du Bonhomme Hiver", "Promenade en traîneau", "Mon beau sapin", "Il est né le divin enfant"... et ainsi de suite !

Évidemment, j'ai d'abord connu les chansons en français, puis certaines en anglais. J'ai ensuite connu les deux versions... Le Petit Rennes au Nez rouge et Rudolf the Rednose Reindear... J'ai Vu Maman Embrasser Le Père Noël et "I saw Mommy kissing Santa Claus"... Parfois les paroles sont sensiblement les mêmes, parfois fort différentes...

DSC_9885Une chanson que j'aime beaucoup est "Vive le Vent". J'ai d'abord connu la version en français... Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver ! Une chanson que l'on apprenait à l'école et qui résumait bien l'hiver et le Temps des fêtes de mon enfance...

Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d'hiver
Boule de neige et jour de l'an
Et bonne année grand-mère...

C'était festif, joyeux, entraînant... et encore aujourd'hui, cette chanson me rappelle les journées trop courtes à jouer dans la neige et les nuits scintillantes des repas et des veillées du Temps des Fêtes.

Quelques années plus tard, j'ai bien sûr entendu le Jingle Bells... j'imagine que c'est probablement dans les magasins... J'ai bien sûr réalisé que c'était le même air, mais je ne comprenais pas vraiment les mots. Et puis j'ai enfin appris l'anglais, et j'ai réalisé que les paroles étaient en fait, assez différente. Qu'importe, les deux versions sont belles et entraînantes... et font partie de mon disque de Noël !
DSC_9903
Mais je suis curieuse... quelle version est la première ? Alors, vous me connaissez... j'ai cherché, fait mes recherches booléennes et voici...

Et bien, c'est  James Lord Pierpont, un ministre, compositeur et organiste américain qui composa cette chanson en 1857. Il composa supposément sa chanson dans une taverne de Medford dans le Massachussetts. L'édifice porte encore une plaque disant que la chanson fut composée à cet endroit. Le titre original était "The One Horse Open Sleigh" et l'auteur se serait inspiré des courses de traîneaux en vogue à l'époque. Il modifia cependant le titre quelques années plus tard, en 1959, pour Jingle Bells. Le titre invitant les gens à faire tinter les cloches joyeusement en se promenant en traîneau.

Le premier enregistrement de la chanson date de 1898. Elle fut enregistrée par le Edison Male Quartet sur un cylindre phonographique.

Fait cocasse, la chanson fut tout d'abord composée pour l'Action de Grâce américaine, la Thanksgiving. Mais elle était si populaire qu'on la chantait aussi à Noël et elle est devenue rapidement un cantique des Fêtes.

Bing Crosby, The Andrew Sisters, Ella Fitzgerald, Elvis Presley, nombreux sont les artistes qui ont chanté Jingle Bells. Elle fut adaptée en français en 1948 par Francis Blanche. Titrée "Vive le Vent", elle fut interprétée par de nombreux artistes, Dalida, Mireille Mathieu, Ginette Reno, etc. Les paroles ont été changées pour la version française, mais l'esprit joyeux et la musicalité des cloches de Noël ont été gardé.

À lire:

Jingle Bells

Dashing through the snow
In a one horse open sleigh
O'er the fields we go
Laughing all the way
Bells on bob tails ring
Making spirits bright
What fun it is to laugh and sing
A sleighing song tonight

Oh, jingle bells, jingle bells
Jingle all the way
Oh, what fun it is to ride
In a one horse open sleigh
Jingle bells, jingle bells
Jingle all the way
Oh, what fun it is to ride
In a one horse open sleigh

A day or two ago
I thought I'd take a ride
And soon Miss Fanny Bright
Was seated by my side
The horse was lean and lank
Misfortune seemed his lot
We got into a drifted bank
And then we got upsot

Oh, jingle bells, jingle bells
Jingle all the way
Oh, what fun it is to ride
In a one horse open sleigh
Jingle bells, jingle bells
Jingle all the way
Oh, what fun it is to ride
In a one horse open sleigh yeah

Jingle bells, jingle bells
Jingle all the way
Oh, what fun it is to ride
In a one horse open sleigh
Jingle bells, jingle bells
Jingle all the way
Oh, what fun it is to ride
In a one horse open sleigh


Vive le vent


Sur le long chemin
Tout blanc de neige blanche
Un vieux monsieur s'avance
Avec sa canne dans la main
Et tout là-haut le vent
Qui siffle dans les branches
Lui souffle la romance
Qu'il chantait petit enfant :

Refrain:
Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d'hiver
Qui s'en va sifflant, soufflant
Dans les grands sapins verts...
Oh ! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d'hiver
Boule de neige et jour de l'an
Et bonne année grand-mère...
Joyeux, joyeux Noël
Aux mille bougies
Quand chantent vers le ciel
Les cloches de la nuit,
Oh ! Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d'hiver
Qui rapporte aux vieux enfants
Leurs souvenirs d'hier...

Et le vieux monsieur
Descend vers le village,
C'est l'heure où tout est sage
Et l'ombre danse au coin du feu
Mais dans chaque maison
Il flotte un air de fête
Partout la table est prête
Et l'on entend la même chanson :
(Refrain)

Boule de neige et jour de l'an
Et bonne année grand-mère !
Vive le vent d'hiver !

Posté par Laila_Seshat à 06:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


02 avril 2007

Ce vent printanier

Il y a quelques semaines, il faisait si beau. Le soleil de plus en plus chaud. Le thermomètre atteignant les 18º-20º C et au soleil, problablement plus. Un mois de février merveilleux et une première semaine de mars fabuleuse. Les barcelonais le manteau sous le bras, les touristes en gougounne et bermudas, les oliviers en fleurs, les oiseaux qui piaillaient tout excités de cette belle température.

VentEt puis, le mois de mars se termine en pluie et en vents... les températures baissent un peu, on retrouve le 13-14º C avec  même parfois des nuits plus froide que cela. On oublie, mais c'est pas mal toujours comme ça.

Et le vent se réapproprie donc sa ville. Il souffle sans arrêt dans les rues. Et transforme les journées légèrement chaudes en journées froides. Le vent s'inflitrant partout. Sous les vêtements, dans les cheveux, à travers les fenêtres mal isolées de Barcelone.

Les plantes de ma terrasse plient dangereusement. Les pots vides se promènent d'un côté à l'autre. Même les chaises ont décidé de se laisser bercer cette année. Les stores intégrés de toutes les fenêtres de tous les appartements - mes stores intégrés à mes fenêtres font un vacarmes incessant. Les vitres de mes fenêtres résistent par je ne sais quel miracle - les doubles fenêtres ne semblent pas être un concept connu ici.

Le vent m'a toujours fasciné. J'aime le vent. Le vent qui joue avec les feuilles des arbres, qui s'emmèle dans mes cheveux, même s'il me laisse complètement décoiffé.  Son mugissement est une musique sourde qui me rappelle de nombreuses nuits.

Évidemment lorsque c'est l'été, il n'est plus aussi fort, mais sa présence est toujours la bienvenue. Mais je dois avouer que ce vent printanier de Barcelone est envahissant. On dirait qu'il ne cessera jamais. Il est froid, fort et toujours présent. Les palmiers indiquant sa force et sa direction... principalement venant de la mer.

Ce vent de Barcelone m'annonce que bientôt il fera chaud... même s'il me semble que le soleil tarde à revenir.

Posté par Laila_Seshat à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,