La citation de Sasha Guitry ne peut que m'obliger à me rappeller tous ces mensonges que j'ai pu un jour dire. De toute façon, leSemblant_de_lecture un extrait du texte d'Italo Calvino que j'avais déjà noté m'avait déjà fait un clin d'oeil - "livres - que - tu - as - toujours - fait - semblant - d'avoir - lus - et - qu'il - faudrait - aujourd'hui - te - décider - à - lire - pour - de - bon."

Histoire de me dire: "Dis donc, ne te sens-tu pas un tout petit peu visée, ma chère?"

Parce qu'il me faut bien l'avouer... il m'est arrivé de dire que j'avais lu un livre alors que je ne l'avais jamais ouvert ! Comme ça pendant une conversation entre amis, alors que tous discutent avec animation de tel ou tel bouquin... je dis des oui, des non... souvent grâce à un compte-rendu lu rapidement dans un quotidien, un magazine, une revue ou encore un blog. J'y vais même parfois de mon opinion, mes préjugés et mes commentaires ! Oui, ça m'arrive de dire que j'ai un livre, et de dire si je l'ai aimé ou si je l'ai détesté et même d'y aller d'une analyse sommaire... sans avoir jamais lu une ligne de ce livre.

Et pourquoi... pour ne pas dire que je n'avais pas lu ce livre dont tout le monde parle ? Pour éviter de paraître ignorante ? Je ne sais pas trop... J'ai lu beaucoup de livres, alors quelle différence de ne pas avoir lu un certain livre ? On ne peut pas tout lire. Y a-t-il des livres qui doivent être lu et que si on ne les a pas lu, on doit mentir pour ne pas être marginalisé ?

Mon plus bel exploit fut évidemment lors de l'examen du fameux cours pendant ma première année d'Études françaises à l'université. Ce cours - dont je ne sais même pas s'il se donne toujours - a fait perdre bien des nuits aux étudiants pendant de nombreuses années. Cours de 12 crédits à raison de deux cours de 3 crédits sur un an et donc... 60 heures de cours... mais un seul examen pour 6 crédits à la fin de l'année... examen oral qui durait de 15-20 minutes dans le bureau du professeur et qui consistait à quelques questions posées par le professeur sur les 80 livres qu'il y avait eu à lire pendant cette année. Questions qui portaient sur les auteurs ou les romans (autant l'histoire, la trame, les personnages que l'analyse du contenu...)

Et donc... sur un total de 80 livres (sans compter tous les autres livres des autres cours... soupirs...), il y avait 3 livres que je n'avais pas pu lire. Introuvables. Je m'étais donc rabattu sur la lecture de résumés analytiques. De toute évidence, un des livres sur lequel le professeur m'a posé des questions fut l'un de ces trois livres ! Il n'aurait pu en être autrement ! Et moi, de discourir et répondre - très brillamment - aux questions sur ce livre jamais lu. Excellente note que j'ai eu, soit dit en passant !

Et il m'est aussi arrivé de recommander un livre, de dire à quelqu'un qu'il se devait de lire tel ou tel livre... alors que moi-même je ne l'avais même jamais feuilleté... c'est honteux, je l'avoue. Et si ces mensonges sont peu fréquents, ils font tout de même partis de mes crimes littéraires.

Je tiens cependant à souligner que je ne parle pas de livres que je n'ai pas lus sur ce carnet ! Tout de même !!!
;)