24 mai 2015

Le moment captif d'un dimanche : une histoire sans fin

2015-03"Donde se termina el arcoiris, ¿en tu alma o en el horizonte? [Pablo Neruda]

Sur une route, je roule. Il pleut. Beaucoup. C'est l'été. Presque l'automne mais encore l'été. Il pleut. Il fait chaud. Je tiens le volant fermement. Il pleut beaucoup.

Puis soudainement, la pluie cesse. Je respire. La route sera plus facile, je me dis. Le soleil perce les nuages violemment. La violence de son apparition est frappante. Il y a quelques secondes, les nuages envahissaient ma vision. Et maintenant, le soleil l'obscurcit.

Je cligne des yeux. Soudainement, elles apparaissent. Un carrousel de couleurs. Un arc-en-ciel est né.

Je soupire, légèrement blasée. J'en ai vu dans ma vie des arcs-en-ciel. Toujours beaux mais anodins. Et puis, je regarde à nouveau. Et je réalise que je vois l'endroit impossible. Le lieu insaississable... où les leprechauns cachent leurs chaudrons remplis d'or... où les rêves se cachent et où ils se réalisent.

J'ai beau accélérer, il s'éloigne sans pitié. C'est la première fois que je vois l'endroit où les couleurs rejoignent le sol et je ne peux que tenter de l'atteindre. Mais je sais qu'il n'existe pas. Ce n'est qu'un conte pour enfant. Une illusion d'optique.

Mais j'aime croire aux berceuses et je suis convaincue que si on ose les chanter, elles se réaliseront... les couleurs nous berceront et nos rêves se matérialiseront.

"Somewhere over the rainbow way up high -- There's a land that I heard of once in a lullaby -- Somewhere over the rainbow skies are blue -- And the dreams that you dare to dream really do come true." [The Wizard of Oz]

Posté par Laila_Seshat à 04:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 septembre 2014

Moment captif d'un dimanche : entre deux bateaux

2014-09-21"Rester, c'est exister. Mais voyager, c'est vivre." [Georges Brassens]

Prendre la route. Prendre l'air. Prendre le large. Se coincer entre deux bateaux pour mieux s'envoler en couleurs. Qui sont ces voyageurs qui se cachent près des navires immobiles ? Je ne les connais pas. Je  ne veux pas nécessairement les connaître. Je n'ai pas besoin de les connaître.

Je peux très bien m'imaginer leur vie. Je peux inventer les voyages qu'ils ont faits et ceux qu'ils rêvent encore de faire. J'aurai problabement tout faux. Mais ce n'est pas grave. C'est ma fiction. Je peux leur bricoler la vie que je veux. Leur coller des mots dans la tête et des rêves sur leur bouche. Je peux les faire changer d'idées et les laisser parmi ces bateaux pour quelques mois. Ils apprendront à pêcher et partiront sur l'eau pendant des jours. Leurs nuits seront froides mais ils s'enlaceront pour avoir chaud. Et puis, les couleurs les rattraperont et ils repartiront sur la route. Ils partirons peut-être vers des lieux plus chauds. Ou ils retourneront chez eux. Cela n'a pas vraiment d'importance. Ici ou ailleurs. C'est le déplacement qui compte, non ?

"On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées." [Hyppolyte Taine]

Posté par Laila_Seshat à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 novembre 2011

Le moment captif d'un dimanche : feuilleter les arbres

2011_11_06"L'automne raconte à la terre les feuilles qu'elle a prêtées à l'été" [Georg Christoph Lichtenberg]

  • Les couleurs furent partout.
  • Trop peu de temps.
  • Le vent les a chassées.
  • Impitoyablement.
  • La dame en rit
  • Elle sait qu’elles reviendront
  • Mais pour le moment elles sont parties
  • Et elle attend ce qui vient maintenant
  •  
  • L’automne passe tranquillement
  • De couleurs et d’odeurs
  • Il ne vit qu’un moment
  • Et il meurt
  •  Mais la dame surveille
  • Les feuilles qui s’accumulent partout
  • Elle est la reine
  • De l’automne jaloux
  • Et il envie l’hiver
  • Qui pointe son nez
  • Le froid est arrivé hier
  • Et il veut le chasser
  • L’automne est trop court
  • Il supplie la dame de lui laisser
  • Encore un jour
  • Ou deux…

"L'automne est une demeure d'or et de pluie" [Jacques Chessex]

Posté par Laila_Seshat à 03:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juillet 2010

Le moment captif d'un dimanche : rêver en couleurs

10_06_27"Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur" [Walt Disney]

Sur la plage, une cousine toute enveloppée de couleurs, heureuse de se baigner. Heureuse de toucher la mer. Heureuse d'être bercer par le soleil. Dèjà trop chaud. Trop brûlant.

J'aime ces couleurs qui l'entourent et s'entortillent sur son corps. J'aime son sourire resplendissant. C'était hier.

Cette photo je la regarde et je me souviens de cette journée. Un peu. Une journée ordinaire. Mais douce. Une journée sans événement, sans course, sans soucis. Une journée calme et tranquille.

J'aime me rappeler ces journées remplies de couleurs, mais simples. Ces journées sans rien de remarquable qui les marque mais si délicieuses à vivre. On les oublie souvent... on s'en rappelle à peine. Elles s'effacent de notre mémoire, s'entremèlent dans nos souvenirs... On ne sait plus bien c'était quelle date, quel jour de la semaine... Les moments se mélangent, on ne sait plus bien ce que nous avons exactement fait, tout est un peu flou. Une journée ordinaire, banale, mais si remplie de couleurs...

Une journée pour rêver, pour respirer, pour ralentir et s'oublier...

"La mémoire, comme le rêve, dilue les couleurs, la mémoire est une photographie exposée au soleil" [José Carlos Llop]

Posté par Laila_Seshat à 13:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,