24 décembre 2016

Joyeux Noël !

En attendant les cadeaux et la bonne bouffe en famille,

Mini-Brum vous souhaite un Joyeux Noël !

DSC_2460

Posté par Laila_Seshat à 15:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19 juin 2016

Le moment captif d'un dimanche : citadine

2016-05-03 « Je suis d’une ruelle comme on est d’un village – entre les hangars de tôle et les pissenlits – j’ai trop le souvenir de la petit cour – où il nous fut autrefois défendu de jouer à la balle – rapport aux vitres des voisins » [Sylvain Lelièvre]

Enfant, je rêvais de fleurs et d'arbres. Tous les étés, j'allais chez mes grands-parents à la campagne ; je courais dans la forêt et je m'amusais sur le bord du lac. Je jouais dans les herbes hautes et je faisais des bouquets de fleurs sauvages. J'avais tant besoin de fleurs et d'arbres que lorsque nous repartions vers la ville, j'imaginais que je ramenais avec moi toutes ces fleurs et tous ces arbres. Ils envahissaient la rue où j'habitais, ils brisaient le ciment, le béton et ils verdissaient mon trottoir, ma ruelle.

Ma mère avait une multitude de plantes - qui survivaient plus ou moins dans notre salon. Mon père avait un petit carré de terre dans le jardin communautaire. Il y passait ses samedis et ses dimanches pour ramener quelques tomates, poivrons et oignons.

Et moi, je jouais sur le béton. On jouait dans la rue, de grandes joutes de cachette. Tous les enfants de la rue y participaient et l'été, le jeu durait jusqu'à ce que le soleil soit presque couché. Nous rentrions alors à la maison, il fallait prendre le bain, se mettre en pyjama et alors nous avions encore quelques minutes. On sortait sur les balcons en pyjama et on se racontait des histoires jusqu'au coucher.

Et puis, je jouais dans la ruelle. On jouait aux élastiques, on sautait à la corde, on s'entretuait au ballon. On attendait la venue du camion de fruits et légumes, la cloche du monsieur qui aiguisait les couteaux et même parfois un vendeur de ballons et peluches. On courait même derrière le camion des éboueurs. Nous avons perdu des ballons dans la cour du voisin qui refusaient de nous les redonner. Nous avons vandalisé la porte du même voisin. Il ne l'a jamais dit à nos parents.

Puis les années ont passé. Et j'ai passé des soirées sur le balcon (avant ou arrière) à papoter avec mes amies des garçons du quartier... Il y a eu des soirées bien arrosées dans les cours voisines, des chicanes de balcons, du commérages et du linge étendu sur les cordes à linges.

Je rêvais de fleurs et d'arbre. Mais je rêve aujourd'hui de mon enfance rempli de ruelles, balcons et cordes à linge.

« J’habite au cœur des cordes à linge – où les oiseaux viennent quand même chanter – malgré l’absence d’arbres – je suis du quartier des fils électriques » [Sylvain Lelièvre]

Posté par Laila_Seshat à 04:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 décembre 2014

Joyeuses Fêtes

BeFunky_DSC_4545

Alors mon doux chat qui a l'air un peu endormi vous souhaite un Joyeux Temps des Fêtes !

Oui, car moi, je suis un peu gênée...

Cela fait si longtemps que je n'ai pas écrit...

Je n'arrive tout simplement pas à trouver le temps et l'énergie...

Mais je vais changer ça, je me le promets !

Alors... tout de même et malgré la puie...

UN JOYEUX NOËL À TOUS !

Posté par Laila_Seshat à 23:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2013

Moment captif du dimanche : cacher ce livre

DSC_5345 copy"Le livre n'est pas. La lecture le crée, à travers des mots créés, comme le monde est lecture recommencée du monde par l'homme" [Edmond Jabès]

"Mini-Brum ! Je ne peux pas lire, si je n'ai pas de livre !!! Je sais bien qu'il est tout douillet ce livre, mais on va commencer à croire que je ne lis plus, si tu ne me laisse pas finir ma lecture." " Allez, sois gentil et redonne-moi mon livre"

Mais comment voulez-vous que j'aie le courage de troubler son sommeil ! Il rêve sûrement à tous ces mots qui refont le monde dans les pages qu'il garde précieusement.

Mais tout de même... il m'empêche de finir ma lecture. Et avec tout ces retards, on va penser que je ne lis pas... alors que je n'ai jamais autant lu ! Je lis sans arrêt... pendant mes trajets d'autobus, pendant mon heure de lunch... le soir, la nuit, la fin de semaine...

Je suis envahie de livres. Mes livres de toujours, les livres que j'achète sans arrêt, les livres que j'emprunte... Je lis tellement que je n'ai plus le temps pour rien d'autres. C'est boulot, souper et lecture. Je vous jure. Je n'ai même pas le temps d'écrire.

"Mais enfin, Mini-Brum, ça suffit comme ça ! Redonne-moi mon livre immédiatement... et n'essaie pas de m'amadouer avec tes ronronnements... ça ne marche plus avec moi... bon, bon... encore quelques minutes, mais après tu me rends mon livre !"

"Les chats ont de la veine : l'obscurité ne les empêche pas de lire" [Louis Scutenaire]

 

Posté par Laila_Seshat à 23:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2011

Le moment captif du dimanche : sournoise sagesse

11_03_06"Ceux qui jouent avec des chats doivent s'attendre à être griffés" [Miguel de Cervantès]

Tout petit, tout petit, le chaton. Grand, il est maintenant.

Tout petit, tout petit, mais bien éveillé. Il te regarde et évalue à quel point il peut te mener par le bout du nez.

Il n'a qu'à sortir ses griffes et tu suivras tout ce qu'il t'ordonne. Et les ordres, il les donne sans relâche. Avec ses yeux qui étaient si bleus et qui sont maintenant d'un jaune doré éblouissant.

Regarde, je te dis, il te dit que si tu ne fais pas exactement ce qu'il demande, tu auras droit à ses griffes.

Il est tout petit, tout petit, mais c'est un monstre, je te jure. Un monstre qui tire tes ficelles et qui te fais craquer au moindre miaulement. Il est grand maintenant et les griffes ne sortent plus... mais c'est toujours un petit monstre qui aime bien te manipuler comme il l'entend ! Et tu te laisses faire, avoue-le !

"Il n'est si petit chat qui n'égratigne" [Proverbe français]

Posté par Laila_Seshat à 01:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


23 janvier 2011

Le moment captif d'un dimanche : insouciance

DSC_0581"Quand la souris nargue le chat, c'est que son trou n'est pas loin" [Proverbe nigérien]

Mais l'écureuil lui, même s'il sait que son nid n'est pas loin, n'y pense pas vraiment quand il vient manger tranquillement sur notre terrasse arrière. Il est bien tranquille. Il peut déguster tranquillement ses noix... il n'a pas peur du chat. Il le regarde même parfois... il le nargue calmement. Et le chat, lui, il devient fou. Il saute partout. Il plonge vers cette fenêtre qui l'empêche d'attraper cet effronté.

Qui le nargue et nargue, protégé par la fenêtre. Tous les jours. Il faut dire qu'on offre quotidiennement l'occasion à l'écureuil de venir narguer notre chat dans son salon. On pourrait lui mettre ses noix, près de l'arbre qu'il habite. Mais non, on les met devant la fenêtre.

Et le chat observe l'écureuil venir rassasier sa faim tous les jours. Et il se dit qu'il ne perd rien pour attendre.... le printemps arrivera bientôt. Et qu'il mange donc maintenant ses noix cet écureuil effronté... Car il se pense peut-être immortel mais quand le chat sortira, il a besoin d'y retourner rapidement dans son trou, car le chat prendra sa revanche.

C'est que c'est un félin sauvage notre chat. Il oublie ses manières quand il voit l'écureuil. Nous n'existons plus, il quitte nos genoux, et cesse de ronronner et il fonce vers la fenêtre, les oreilles baissés, le dos frémissant, les crocs sortis. Il se cache dans les rideaux pour l'observer et étudier cet étourdi. Il analyse et perfectionne sa technique de chasse. Il se pratique même sur des petits écureuils en peluche.

Ne vous inquiétez pas... nous les mettrons près de l'arbre les noix quand le chat sortira. Car il sortira, le chat.... et l'écureuil ne reviendra plus sur le balcon... enfin... j'espère !

"Au fond, personne ne croit à sa propre mort, et dans son inconscient, chacun est persuadé de son immortalité" [Sigmund Freud]

Posté par Laila_Seshat à 22:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2010

C'est mini, mini, Mini-Brum

Avec tout ce barda (qui achève mes amis, qui achève... j'ai enfin un salon... juste à temps pour recevoir!) je n'ai pas mentionné l'arrivée d'un nouveau membre, tout poilu, tout roux et tout fou, dans ma petite famille.

Ceux qui passent encore ici, malgré mon silence... aurons peut-être remarqué un nouvel oeil dans la rangé de droite... Et oui, aun Mini-Brum a trouvé le chemin de ma maison, et il se faufile donc sur ce blog. Il aura bientôt 5 mois et selon la dame qui l'a recueilli, lui et ses petits frères, il est né le 1 août. Une journée après notre arrivée !

Lorsque notre Vasky est décédé en novembre 2007, nous n'avions pas voulu d'un autre chat tout de suite. Son départ avait été douloureux et nous voulions attendre. Et puis ensuite, plusieurs raisons nous ont empêchés d'avoir un autre chat. Principalement le fait que nous étions au 8e étage et que Vasky, lui, se promenait sur le bord des fenêtres, et cela nous inquiétait. Vasky était un vieux chat expérimenté et tranquille... il faisait quand même attention. Mais un jeune chat ! Ouf... ça nous énervait de penser qu'il pourrait trop s'amuser et tomber. Donc nous attendions... Et puis, je voulais un chat roux. Parce que je connais des chats noirs, des chats blancs, des chats gris, un chat noir et blanc... mais je ne connaissais pas encore de chat roux !

Mais quand nous sommes revenus ici, au Québec, nous savions que nous achèterions une maison... donc pas de problème d'hauteur ! Nous pensions attendre au printemps. Mais quand soeurette m'a parlé de cette dame qui avait trouvé des chatons naissants dans son jardin, qu'elle s'en occupait et qu'elle cherchait des gens qui voulaient les adopter... quand j'ai vu la photo bde cette boule de poils aux yeux encore bleus... et quand nous avons appris sa date de naissance.... nous savions que nous devions l'adaopter. Et Mini-Brum fait maintenant parti de la famille. Depuis le mois d'octobre qu'il nous rend la vie impossible avec ses frasques ! Oh, il a l'air tranquille sur les photos, mais je vous le dis, il a de l'énergie ! Beaucoup d'énergie ! Vous pensez bien que depuis qu'on le connait, on ne s'ennuie jamais ! ;) Aller... on l'appelle: Mini-Brum, Mini-Brum ! ce voilà !!!

Évidemment... ici, on pense aussi à cette chanson: C’est plus petit qu’un autobus, c’est pas fait pour les minus, c’est Mini-Brum, mini, Mini- Brum…” ;)

Mini-Brum... Petit chat qui court partout Nommé en l'honneur des petites voitures sur l'île de Mljet en Croatie... et qui porte bien son nom, puisqu'il court sans arrêt et se faufile partout même dans les endroits les plus difficiles !

C'est notre petit Mini-Brum !

Posté par Laila_Seshat à 17:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

27 juin 2010

Le moment captif d'un dimanche : festin

10_06_27a"L'inconscience a parfois des audaces que la sagesse n'a pas le pouvoir de réprimer" [Gilles Lamer]

Pour se rendre au centre d'achats tout près de chez moi, il y a deux chemins. Celui qui passe par les rues normales. Et celui qui passe par ce que j'appelle mon "spot à minous". Bon, j'ai déjà dit que je l'appelais le "coin des chats" mais c'était pour faire plus joli !

Le chemin passe par divers endroits un peu laissés à l'abandon. Et de nombreux chats s'y sont installés. Ils se promènent dans la rue, dorment sous les voitures garées. Certains paressent près de la voie ferrée, d'autres se baladent sur les toits d'usines et entrepôts, souvent abandonnés.

Ils sont sales, sauvages, mais magnifiques. Ils portent parfois des traces de combats sanglants. Ils nous regardent passer près d'eux d'un regard nonchalent mais alerte. On en reconnaît parfois un. Il est toujours assis au même endroit à observer les environs. Et puis, un jour, il n'est plus là. La vie n'est pas facile pour ces chats errants. Au printemps, on compte les nouveaux nés. On aperçoit la maman qui allaitent ses petits, jetant un regard menaçant aux curieux.

Ils semblent parfois malades, mais jamais ils ne semblent affamés. Ils sont minces, élancés, parfois un peu maigrichons. Mais ils sont nourris. Chaque fois que j'ai emprunté ce chemin, j'ai vu des bols remplis d'eau et de nourritures pour chats. Les bols sont parfois vides. Ils sont pleins le lendemain. Parfois, il y a des sacs avec des restants de viandes. Il semble toujours y avoir quelqu'un qui vient nourrir ces chats qui n'appartiennent à personne.

Et puis, parfois, on aperçoit les chats pendant leur festin. Ils croquent avec allégresse leurs croquettes. Ils fouillent dans les sacs à la recherche des morceaux intéressants. Et un pigeon passe tranquillement. Il observe la scène. Il regarde furtivement s'il y aurait des miettes de pain dans ces sacs. Il attend son tour. Sait-on jamais ? Il ne semble pas avoir peur. Pourquoi aurait-il peur ? Ces chats sont bien nourris. Ils ne font pas attention à lui. Et il peut s'envoler rapidement au moindre souci.

Peut-être n'a-t-il pas entendu la nouvelle ? Hier, un chat dégustait délicatement un pigeon sur ce toit. Les plumes ensanglantées de son ami virevoltaient autour du chat. Mais aujourd'hui, il n'y plus trace du drame. Et le pigeon se promène d'un pas léger et insouciant...

"Le bonheur recèle toujours une part d'insouciance, le malheur de constance" [Chrisitine Orban]

Posté par Laila_Seshat à 22:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2010

Petites histoires avec un chat ... Expérience de lecture

Pap1Je ne peux dire que j'aime beaucoup les recueils de nouvelles. Je n'en lis pratiquement jamais. Et je lis rarement un recueil de nouvelles d'un seul et même auteur. Je considère que c'est un genre difficile et lorsqu'un auteur publie plusieurs nouvelles, je trouve souvent le style répétitif.

Pourtant, j'ai pu lire des nouvelles qui m'ont marquée, des nouvelles inoubliables et j'ai même aussi écrit des nouvelles.

Mais lorsque je choisis un livre en bibliothèque ou en librairie, je vais rarement prendre un recueil de nouvelles. Même d'auteurs que j'aime.

Je n'ai pas acheté ce recueil, il me fut offert en cadeau. Par une amie qui connait mon amour des chats et qui avait beaucoup aimé le livre. Elle venait me voir à Barcelone et a pensé que j'aimerais bien un livre d'un nouvel auteur québécois. J'ai été très touchée, mais le livre a rejoint ma PAL et y demeura jusqu'à la semaine dernière.

Le Défi La Plume Québécoise m'a obligé en quelque sorte à sortir ce livre de la pile. Je voulais pour le défi lire de nouveaux auteurs québécois et comme je n'en ai pas des masses dans ma PAL, je me suis dit que c'était le bon moment.

Je dois dire que 3 choses m'ont tout de suite séduites. Avant même d'ouvrir le recueil.

Tout d'abord, le titre... évidemment !!!  Mon amie me connait quand même assez bien... Non seulement le fait que le chat semblait à l'honneur dans le recueil m'a plu immédiatement, mais j'adore l'intitulé ! J'adore le titre, tout simplement, spécialement la petite parenthèse ! Il m'arrive de ne pas choisir un livre, même si je n'en ai entendu que du bien, parce que je n'aime pas le titre ! Et oui, c'est plastique et textuel, mais il faut qu'un titre me plaise. (Évidemment, je ne lis pas uniquement les livres dont les titres me plaisent, sinon, je ne lirais pas beaucoup... mais ça demeure un critère et un gros avantage pour le choix du livre).

Ensuite, le nom de l'auteur. Que je ne connaissais pas du tout. Et dont je n'avais jamais entendu parler. Véronique Papineau... je trouve cela bien joli ! Et de plus, le nom de Papineau, m'a encore fait pensé aux chats.... Une association toute personnelle, évidemment. Et qui n'a rien à voir avec le nom ou l'auteur. Voyez-vous, soeurette a eu un magnifique chat noir, absolument non-photogénique et totalement fou. Oh, il était adorable et très gentil ! Mais vraiment bizarre et un peu stupide ! Elle lui avait donné un nom se terminant en "o". Cela faisait bien un mois qu'elle l'avait chez elle. Un jour, il fit une de ses bizarreries dont lui seul connaissait le secret et impliquant le robinet. J'ai éclaté de rire, étant témoin de cette acrobatie et j'ai dit: "C'est vraiment pas la tête à Papineau, ton chat !" Soeurette, riant aussi, a bien sûr approuvé... et a décidé que ce nom lui irait comme un gant. Le chat fut donc rebaptisé "Papineau" ! (Pour ceux qui ne connaîtrait pas l'expression, Louis-Joseph Papineau était un homme politique québécois du XIXe siècle, grand orateur et très intelligent. Quand on dit que "ça prends pas la tête à Papineau" cela signifie généralement qu'il ne faut pas être nécessairement très intelligent pour comprendre une chose relativement simple).

Finalement, la couverture ! Elle est absolument splendide ! Enfin, moi, je la trouve tout simplement magnifique. Les couleurs, le dessin, la composition... enfin tout !!! Et ça aussi c'est important pour moi. Je vais lire un livre dont je n'aime pas la couverture... oui... mais je vais souvent ne pas acheter ou emprunter un livre dont la couverture ne me plait pas. Ou alors, je vais choisir une autre édition... (Oui, je sais, c'est encore incroyablement superficiel, mais c'est ainsi... une couverture moche, un titre moche... et le livre peut risquer de ne pas être choisi... c'est sûrement un de mes crimes littéraires, tiens... je devrai m'en confesser dans la bonne section!)

Donc... Le Défi La Plume Québécoise, le titre, le nom de l'auteur et la couverture m'ont fait ouvrir le livre et lire son contenu, malgré mon peu d'intérêt pour les nouvelles. Le titre, le nom de l'auteur et la couverture vont faire de ce livre, une belle expérience de lecture ! En faire un livre que j'aime regarder dans ma bibliothèque. Le contenu ? Et bien... disons... que je ne suis pas plus emballée par les nouvelles qu'avant... Quelques belles histoires... Plusieurs qui m'ont ennuyée ou laissé indifférentes. Une ou deux histoires qui auraient dû être plus développées. Un exercice stylistique intéressant dans une nouvelle, répétitif dans la deuxième qui reprend le même style. Trop peu de chats à mon goût, mais très bien utilisés. La nouvelle sans chat... intéressante pour son apport à la parenthèse du titre, mais très ennuyeuse pour moi.

Non, définitivement... cette expérience de lecture est principalement inoubliable pour moi... pour des raisons hors contenu !!!

Voir aussi: Petites histoires avec un chat dedans (sauf une) (critique de lecture)

Posté par Laila_Seshat à 17:58 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 février 2010

J'aime... 7 choses qui font battre mon coeur

Et un petit tag pour se rappeler qu'il y a de belles choses dans la vie... des petites choses qui nous permettent de sourire... Un petit clin d'oeil et un gros merci à L'Or des chambres pour ce tag ! ;)

Petit exercice finalement pas aussi facile qu'il ne le semblerait. Car finalement, il y a plusieurs choses qui peuvent faire battre mon coeur... des choses importantes et des petites choses... J'ai hésité longtemps et j'ai sélectionné 7 choses... Et j'ai hésité longtemps aussi mais finalement j'ai décidé de ne pas céder à la tentation du romantisme et je n'ai pas inclus mon PisTout dans la liste... non, car bon, cela va de soi, non... et je ne voudrais pas tomber dans le romatisme quétaine ! Ce tag le dit bien:  des choses qui font vibrer notre coeur... donc pas de famille dans le lot ! ;-)

Alors voyons voir !

J'aime les chats...

3

Oui... j'aime vraiment beaucoup les chats... j'aime les animaux en général... j'aime les chiens, les oiseaux, les vaches, ... Mais vraiment les chats font parties de moi. Quand mon gros minou nous a quitté, je me suis dis que je ne pourrais vivre sans chat... mais que je ne pouvais pas avoir tout de suite un autre minou dans ma vie. Mais j'ai besoin de chats. Mon gros Vasky sera toujours là... mais j'ai hâte que de nouveaux miaulements s'introduise dans nos vies !

J'aime jardiner...

4

Oui... et malgré toutes les aventures désastreuses sur mon balcon barcelonais... j'adore jardiner. Et depuis toujours. J'aimais me mettre les deux mains dans la terre pour aider mon père avec son potager... ses tomates, piments, cerisiers, pruniers, framboisiers, oignons, melons... Et aussitôt que j'ai pu faire entendre ma voix, j'ai décidé avec ma mère des fleurs qui seraient sur le devant, sur le côté, sur le mur, dans les pots... Et un jour... la température sera plus clémente avec moi...

J'aime les ousons...

1

Oui... tout comme l'Or des chambres, j'adore les oursons en peluche. Depuis toujours. Et j'ai encore le premier qui me fut offert par ma grand-mère à ma naissance. J'aime les peluches en général... mais j'ai une passion pour les oursons en particulier. Et depuis quelques années, j'agrandis ma "collection" que je vois plutôt comme ma famille.  Et une étape obligatoire de mon voyage au Japon... étape que mon PisTout m'accorda en riant... fut le passage au musée des Teddy Bear!

J'aime le fromage...

5

Oui... Honnêtement... on me donne un plateau de fromages et un plateau de gâteaux... et je vais choisir le plateau de fromages. C'est une passion depuis mon enfance à la grande incompréhension de mes parents. Et j'essaie de mettre du fromage dans tous mes plats si c'est possible.

J'aime la mer...

6

Oui... mais pas spécialement pour m'y baigner. Simplement pour la regarder, l'observer, la prendre dans mes yeux et la conserver dans mes oreilles. J'avoue que je ne voudrais jamais vivre sur le bord de la mer... le bruit serait horrifiant... Mais tout près... pour tous les jours la regarder et marcher dans le sable... sans personne d'évacher sur le sable, sans personne qui joue à la balle... juste les vagues qui viennent dévisager mes pieds...

J'aime les livres...

2

Oui... Je sais que c'est évident... pour un blog de ce genre. Mais c'est un amour qui va au-delà des mots. Les mots sont importants. Bien sûr. Mais j'aime les livres. Mon coeur bât au toucher des pages d'un vieux livre... J'aime les nouveaux livres bien sûr... les pages neuves et craquantes. Mais ce sont les vieilles pages, lourdes et jaunes, qui me font fermer les yeux et imaginer les vies de ces livres...

J'aime la littérature médiévale...

7

Oui... Je sais, ce n'est pas bien original... Mais c'est mon premier amour. Je suis bibliothécaire/archiviste, mais avant cette maîtrise, j'ai fait trois ans d'université en littérature... et ma spécialisation ? littérature médiévale. J'ai passé très près de continuer dans cette voie... et aujourd'hui je continue de lire des oeuvres de cette, si longue, époque... de lire sur ces siècles si bizarres et changeants... et j'ai la chance de voir tant d'endroits appartenant à ces temps fous et lointains.

Et quoi d'autres ?  J'aurais pu parler de mon amour des portes, des fêtes, des fontaines, des sacs à main, des ...

Et qui je taggue ? Oui car on doit continuer le tag... habituellement. J'hésite... disons... si elles le veulent bien... car il ne faut pas se sentir obliger... Allie (j'espère tant qu'elle va un peu mieux...), Heartless Witch (qui vient de déployer ses ailes...) et Lhisbei (si ces amis Biily lui laissent le temps...).

Posté par Laila_Seshat à 11:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,